Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2021

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

De nouveaux programmes de formation pour cinq secteurs

La vision économique du gouvernement Legault

François Legault

©Photo Hebdo Rive Nord-Caroline Babin

Le premier ministre François Legault a expliqué sa vision.

La pandémie de la COVID-19 a laissé plusieurs traces dans notre société, tant au niveau de la maladie comme telle qu’au niveau entre autres de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur économique. Le gouvernement de François Legault s’est penché sur cet épineux dossier et arrive à l’automne avec des projets de formation pour cinq secteurs.

:En entrevue avec le journal Hebdo Rive Nord, le premier ministre François Legault a expliqué sa vision: «L’économie c’est important pour moi, la situation économique a complètement changé depuis le début de la pandémie. On se retrouve dans une situation critique. Pendant longtemps on essayait, dans le temps de Bernard Landry, de créer des emplois, mais là le contexte est fort différent, il ne manque plus d’emplois, il manque des employés. Ça veut dire que le gros bout du bâton a changé de côté. Avant, un employeur avait un emploi [à combler], il y avait 25 personnes qui appliquaient sur le poste, là c’est le contraire. Ce qui est une bonne nouvelle pour les gens, ça veut dire que les salaires vont augmenter. […] Il va falloir s’habituer à vivre avec une pénurie de main-d’œuvre, il va y avoir une grande période d’adaptation économique.»

François Legault et son ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet regardent présentement ce dossier et le premier ministre affirme que le gouvernement va faire de gros efforts dans ce domaine. Durant la période automnale, le gouvernement va sortir avec de nouveaux projets qui vont toucher cinq secteurs en particulier: «Il y a des emplois que j’appelle essentiels. En fait, il y a cinq secteurs touchés, les infirmières, les enseignants, les éducatrices en garderie, les personnes qui travaillent pour la DPJ et les gens qui œuvrent en santé mentale. Pour ces cinq secteurs, on va mettre des programmes de formation un peu comme on a fait avec les préposés aux bénéficiaires; une formation courte, une partie avec un salaire durant la formation et, dans certains cas, une alternance travail-études efficace à court terme. Donc, l’idée c’est de combler le plus vite possible, et ce, dans le prochain mois les emplois qui sont disponibles dans ces secteurs.»

Il y aura le même genre d’initiative dans le secteur privé dans les domaines de la technologie de l’information, l’ingénierie, la construction, où des programmes de formation seront mis de l’avant pour la population voulant relever des défis dans ces secteurs d’activité.

Publicité

Défiler pour continuer

Pour ce qui est de la campagne électorale fédérale, François Legault avait des demandes entre autres sur les transferts en santé. Sur ce point, le premier ministre a été fort clair: «Le vrai enjeu dans les transferts en santé c’est on le fait avec des conditions ou pas. Et sur ce sujet j’ai été très précis. Il y a deux partis, le Parti libéral et le NPD, qui veulent ajouter de la bureaucratie, qui veulent ajouter des fonctionnaires à Ottawa pour gérer la santé de façon détaillée. Ils veulent mettre des normes pancanadiennes dans les CHSLD, ils veulent mettre des fonds pour embaucher les médecins et des infirmières, au lieu de dire j’augmente les transferts en santé et je laisse Christian Dubé décider quelles sont les priorités. Ils veulent décider à notre place de nos priorités. Moi, je dis aux Québécois qui sont nationalistes ou autonomistes et qui veulent que le Québec ait plus d’autonomie, ils doivent constater qu’il y a deux partis, le Parti libéral et le NPD, qui veulent nous donner moins d’autonomie», de conclure François Legault.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média