Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

03 octobre 2021

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Une passerelle pour accélérer la formation en sciences infirmières dans deux universités québécoises

Une formation accélérée mais non moins qualifiante

Infirmieres

©Photo archives Hebdo Rive Nord - Hebdo Rive Nord

Cette nouvelle formation permettra à plus d’étudiants de compléter le baccalauréat en sciences infirmières et ainsi combler le déficit d’effectifs infirmiers au Québec.

Dans le cadre du plan de réorganisation du travail des infirmières et infirmiers présenté le 23 septembre dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, a annoncé le développement d’une passerelle vers le baccalauréat en sciences infirmières pour les étudiantes et étudiants possédant les préalables universitaires requis. Ce projet de modification de la formation est mené par l’Université de Montréal, en collaboration avec l’Université de Sherbrooke. Cette nouvelle formation sera offerte par ces deux universités à compter de la session d’été 2023.

Cette passerelle permettra aux étudiantes et étudiants ayant les préalables universitaires requis de compléter leur formation universitaire en sciences infirmières en 24 mois plutôt qu’en 36. La première année de formation universitaire prévoit 15 crédits universitaires de cours en ligne.

En plus d’accroître l’attractivité du baccalauréat en sciences infirmières, ce projet contribuera à combler le déficit d’effectifs infirmiers au Québec. Le ministère de l’Enseignement supérieur investira près de 500 000 $ au cours des deux prochaines années pour rendre cette initiative possible.

« La Passerelle permettra [aux étudiants] de compléter le programme plus rapidement et d’ainsi atténuer le déficit d’effectifs infirmiers au Québec, en plus de contribuer à la relève de la profession infirmière partout dans la province. Nous allons élaborer le programme en nous inspirant des meilleures pratiques de nos collègues canadiens et de ce qui se fait ailleurs dans le monde. » - Marjolaine Héon, vice-doyenne aux études de 1er cycle et responsable du projet, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal

Les préalables universitaires requis pour accéder à cette formation accélérée seront connus dans les prochains mois.

Une formule déjà testée

Ce système de passerelle est déjà utilisé dans plusieurs universités canadiennes, dont l’Université d’Ottawa et l’Université de Moncton. Elle vise les étudiantes et étudiants provenant d’autres disciplines universitaires, et non pas les étudiants collégiaux. De nombreuses ententes DEC-Bac existent également entre les universités et les établissements collégiaux québécois, permettant aux diplômés de la technique en soins infirmiers de compléter le baccalauréat en sciences infirmières plus rapidement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média