Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 décembre 2021

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Entre Beaurivage et L’Ange-Gardien : un troisième album pour Marie-Annick Lépine

Des histoires musicales

Marie-Annick Lépine

©Caroline Babin - Hebdo Rive Nord

Le troisième album solo de Marie-Annick Lépine : un hommage à sa ville natale et une réflexion sur la vie.

Marie-Annick Lépine, principalement connue comme la multi-instrumentaliste des Cowboys fringants, a sorti le 3 décembre dernier son troisième album solo intitulé Entre Beaurivage et L’Ange-Gardien.

Le titre de l’album réfère à l’endroit où elle a grandi à L’Assomption.

Ce sont « les deux rues qui ceinturent le quartier de mes parents, le quartier de mon enfance. » — Marie-Annick Lépine

L’idée du titre lui est venue en écoutant l’une de ses chansons, Tu veux rester, dont le refrain dit : « Entre Beaurivage et L’Ange-Gardien, chaque âge a son chagrin. » Cette une chanson qui raconte l’histoire de ses parents à propos de quelque chose que vivent beaucoup de gens, c’est-à-dire de construire une maison dans une ville, de voir l’endroit grandir, d’y créer des souvenirs pendant des années pour finalement le quitter.

Les douze chansons qui se retrouvent sur le disque ne formaient pas un ensemble au départ. Parmi ces dernières, plusieurs parlent de la fin et du commencement d’une étape. La première et la dernière chanson de l’album, intitulées Beaurivage et L’Ange-Gardien, sont des chansons uniquement instrumentales et les pièces qui sont entre les deux racontent des histoires touchantes et rigolotes, parlent de thèmes contemporains sérieux (ex. : la maladie dans L’autre trottoir ou la consommation dans Le bonheur est à chacun, etc.), avec une touche légère et positive. C’est pourquoi Entre Beaurivage et L’Ange-Gardien, il y a beaucoup d’histoires à raconter.

« C’est un album rempli d’amour et de tendresse par rapport à ce que les gens vivent et à la vie en général. » — Marie-Annick Lépine

Marie-Annick Lépine

Le style musical de Marie-Annick Lépine ressemble un peu à celui des Cowboys fringants, groupe dont elle fait partie, mais elle y ajoute sa touche personnelle. Contrairement à quand elle joue avec le groupe, c’est elle qui chante sur son album. Elle joue autant d’instruments sur son album solo qu’elle en joue avec le groupe. Habituée de la scène et maintenant rendue à son troisième album solo, elle conquiert la scène avec assurance.

En dehors de sa carrière dans un groupe et en solo, elle est gestionnaire administrative et culturelle au Vieux-Palais de L’Assomption depuis 2020, c’est-à-dire qu’elle s’occupe de la diffusion et de la programmation des spectacles. Elle a décidé de se trouver un travail, parce qu’elle aime la culture et sa ville natale et parce que c’est difficile de ne vivre que du métier d’artiste, qui n’occupe qu’une minime partie de son temps.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média