Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 janvier 2022

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

«Il faut être très prudent avec le variant Omicron» - François Legault

Bilan de l’année

Francois Legault

©Photo-archives

: Il n’en demeure pas moins que, même en temps de pandémie, le gouvernement a été actif sur plusieurs points.

Il va sans dire que le député de L’Assomption et premier ministre du Québec François Legault a, comme tous les Québécois, plongé dans la crise du variant Omicron. Et ce variant connaît une montée exponentielle partout sur la planète. En ce début d’année, il reste des bilans à tracer de la part du gouvernement, même en temps de pandémie.

:«Disons que, dans les circonstances, ce n’est pas drôle du tout. Même les experts ne s’entendent pas. Moi, je ne suis pas un expert, je suis un comptable, et je demande quelles sont les possibilités que l’on dépasse la capacité dans les hôpitaux? Bien évidemment, les experts ne s’entendent pas sur le dossier et c’est difficile de prévoir avec ce genre de variant.»

Depuis la date de l’entrevue accordée au journal Hebdo Rive Nord, la situation a beaucoup changé et le gouvernement Legault a mis en place de nouvelles mesures afin de freiner la progression fulgurante du variant Omicron, dont le couvre-feu, qui est en vigueur de 22 h à 5 h du matin, la fermeture des salles de spectacles et des salles à manger.

Néanmoins, un point sur lequel le premier ministre voulait discuter porte sur la rétention de la main-d’œuvre pour la vaccination: «Ceux qui ont de l’expertise pour aider à la vaccination c’est toujours le temps de donner son nom sur la plate-forme Je contribue, pour venir aider à cette opération de vaccination de masse parce que ça prend des infirmières pour vacciner. Mais si on était capable d’avoir des infirmières retraitées pour nous aider, ça permettrait aux infirmières de reprendre leur place dans le réseau de la santé; ce serait quelque chose de bien pour tout le monde.»

@ST:Un bilan économique important

@R:Il n’en demeure pas moins que, même en temps de pandémie, le gouvernement a été actif sur plusieurs points: «Moi, je dis aux ministres de continuer à faire leur travail et un groupe restreint s’occupe de la pandémie. C’est comme ça que l’on arrive à de bons résultats. Moi, ma passion c’est l’économie. C’est quelque chose d’important pour moi, et ça m’intéresse beaucoup. Cette année, je n’ai jamais vu ça, la croissance économique du Québec sera de 6,5 % c’est plus que le Canada et les États-Unis. Et les projets économiques que l’on est sur le point d’annoncer, il y en a beaucoup. On s’est occupé de l’économie et le taux de chômage est plus bas au Québec mais, là, on accélère dans le problème de rareté de main-d’œuvre. On a été très agressif dans le mini-budget déposé dernièrement et on a ajouté 3,9 milliards pour attirer des gens dans le milieu du travail dans 5 secteurs de pointe. Au Québec, ça nous prend plus d’infirmières, d’enseignants, d’éducatrices en garderie, plus de personnes en technologie de l’information. On va travailler fort pour combler les postes.»

En plus de parler d’économie, le premier ministre François Legault a signalé plusieurs dossiers qui le rendent fier de son gouvernement: «Je pense entre autres au projet de loi sur la violence faite aux femmes et la violence conjugale, et même le rapport sur les enfants maltraités. Mais de voir partout au Québec, autant dans les grands centres qu’en région, que les perspectives économiques sont bonnes pour tout le monde, ça, c’est encourageant.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média