Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

22 février 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Le port du masque ne sera plus obligatoire en classe

Allègement des mesures sanitaires

masque école

©archives - Hebdo Rive Nord

Les élèves du primaire et du secondaire pourront, dès le 7 mars, retirer leur masque une fois assis à leur pupitre.

À la suite d'une recommandation de la Santé publique, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, annoncent des allègements concernant le port du masque d'intervention en milieu scolaire pour les élèves de l'enseignement primaire et secondaire.

Ainsi, à compter du lundi 7 mars, les élèves n'auront plus à porter le masque lorsqu'ils sont assis en classe. Cet assouplissement est rendu possible en raison de l'évolution favorable de la situation épidémiologique au Québec.

Le port du masque demeurera pour l'instant obligatoire dans les aires communes, lors des déplacements des élèves ainsi que dans les transports scolaires. Pour les élèves de l'éducation préscolaire, le masque n'est requis que dans les transports scolaires multiniveaux, c'est-à-dire dans les autobus ou les berlines transportant des élèves de niveaux scolaires différents.

« Dans la continuité du déconfinement qui s'est amorcé il y a quelques semaines, nous sommes très heureux de confirmer que le port du masque ne sera plus obligatoire en classe très bientôt. La situation s'améliore et cela se reflète également en milieu scolaire. Les différentes mesures en place contribuent à offrir un environnement sécuritaire pour les élèves et le personnel », assure Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

« Nos élèves du primaire et du secondaire ont démontré beaucoup de résilience afin de limiter les risques de propagation du virus au cours des derniers mois. Le personnel scolaire a dû faire preuve d'imagination, d'ajustements et soutenir nos élèves et leurs parents de façon incroyable. Le retrait du masque en classe est un pas de plus pour retrouver le plaisir d'être à l'école, pour retrouver le plaisir d'enseigner », ajoute pour sa part Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média