Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

16 mars 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Le ministre de la Santé veut faire adopter un projet de loi « prudent »

Fin de l’état d’urgence sanitaire

Christian Dubé

©archives

Le ministre de la Santé souhaite faire adopter un projet de loi pour maintenir temporairement certaines mesures opérationnelles.

C’est avec fébrilité que Christian Dubé a annoncé vouloir mettre fin à l'état d’urgence sanitaire lors d’un point de presse le 16 mars. Le ministre de la Santé souhaite tout de même mettre en place un projet de loi afin d’établir un retour à la normale de façon transitoire, soit en gardant temporairement certaines mesures.

Même si le gouvernement souhaitait prendre cette décision depuis longtemps, la fin de l’état d’urgence ne pourra être décrétée que lorsque le projet de loi présenté par M. Dubé sera adopté. Le ministre dit vouloir agir de cette façon pour un retour à la normale progressif et prudent.  « Nous devons faire une transition puisque le virus est encore parmi nous et nous ne sommes pas à l’abri d’une recrudescence des cas comme en Europe », rappelle-t-il. Celui-ci assure aux Québécois que le projet de loi ne contient aucune mesure qui serait plus restrictive. De plus, il contient un article qui empêche la remise en marche d’une mesure ayant été effacée auparavant : « À la minute où nous l’enlevons, nous ne pouvons revenir en arrière ».

Maintien de mesures « temporaires mais essentielles »

Depuis le 12 mars, le passeport vaccinal a été effacé de la liste des restrictions. Quant au port du masque, le gouvernement et la Santé publique continuent d’étudier la question dans l’espoir d’enlever cette mesure d’ici le mois de mai. Le gouvernement avait aussi annoncé la fin de la majorité des primes administrées durant la pandémie pour le 16 avril. La décision avait ensuite été prise de mettre fin à l’arrêté 007 qui permettait aux employés de la santé d’être déplacés dans d’autres établissements en cas de besoin ainsi que de voir des changements apportés à leurs horaires et à leurs vacances.

Le projet de loi garderait cependant certaines règles en place pour quelque temps encore. Christian Dubé explique que ce document est nécessaire « pour conserver certaines mesures opérationnelles qui sont temporaires mais essentielles ». Parmi ces mesures, la formation des élèves à distance et l'embauche des retraités dans le domaine de l'éducation vont rester en place jusqu’au 30 juin 2022.

Puis, jusqu’au 31 décembre, certaines primes de rétention et d’attraction seront maintenues. Les professionnels qui ont été demandés en renfort pour la vaccination comme les vétérinaires et les hygiénistes dentaires pourront continuer à fournir de l’aide. Le site https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/ restera également accessible pour apporter de l’aide supplémentaire aux vaccinateurs. Le ministre de la Santé veut aussi garder les mesures entourant la télémédecine afin de laisser plus de temps au gouvernement et aux différentes institutions professionnelles pour discuter des mesures permanentes à instaurer. Finalement, l’accès aux données concernant la vaccination et le dépistage ainsi que certains contrats relatifs à l’apport d’équipements de protection et de dépistage seront maintenus.

Le ministre de la Santé a fini son discours en remerciant les Québécois et le personnel de la santé pour leurs efforts durant les deux dernières années, les félicitant pour le taux de vaccination qui est « exceptionnel » dans la province.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média