Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

14 avril 2022

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Le Règlement pour la couverture de la RAMQ concernant les radiographies prescrites par un physiothérapeute a été modifié

Couverture médicale

Radiographies

©Photo archives Hebdo Rive Nord - Hebdo Rive Nord

La couverture de la RAMQ inclura maintenant les radiographies prescrites par les physiothérapeutes.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé le dépôt d’un projet de règlement visant à modifier le Règlement d’application de la Loi sur l’assurance maladie (RALAM) en vue de permettre la couverture par la RAMQ des radiographies prescrites par un physiothérapeute.

Ce projet de règlement permettrait que les radiographies prescrites par un physiothérapeute soient désormais couvertes par la RAMQ. Présentement, si ces examens ne sont pas prescrits par un médecin, une infirmière praticienne spécialisée ou un dentiste, ils ne sont pas couverts.

Rendre les soins de santé plus accessibles à la population

La modification proposée s’inscrit dans la volonté du gouvernement de favoriser l’interdisciplinarité dans la prise en charge des soins offerts à la population et à répartir de manière plus optimale les rôles professionnels en fonction des besoins de chaque usager.

En mai 2020, un règlement entrait en vigueur pour autoriser les physiothérapeutes à prescrire des radiographies. Ce règlement avait pour but d’améliorer l’accessibilité de la prise en charge des blessures musculosquelettiques aiguës en facilitant l’accès à des examens complémentaires lors de l’évaluation par les physiothérapeutes. Le présent projet de règlement s’inscrit donc à la suite du règlement de 2020.

« Ce projet de règlement nous permettrait non seulement d’améliorer l’accessibilité des services offerts à la population, mais aussi de recentrer nos services sur les besoins concrets des patients, de manière adaptée à leur réalité, et en temps opportun. Dans le contexte de surcharge auquel fait face notre réseau, surtout à l’issue de la crise sanitaire des deux dernières années, un tel changement est fort bienvenu, et s’avère parfaitement cohérent avec tous les efforts en cours pour réorganiser les services de santé. » - Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média