Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

20 avril 2022

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Le Centre à Nous : un pilier dans le milieu communautaire lanaudois

Aider son prochain

Centre à Nous

©Mélissa Gaudreault - Hebdo Rive Nord

Promouvoir l’entraide, le travail communautaire et inspirer les gens à s’impliquer dans la communauté.

Simon Paquin, directeur général du Centre à Nous, parle de la mission de l’organisme, les services offerts et de l’impact de la pandémie sur le milieu communautaire.

Le Centre à Nous, c’est « un organisme, une entreprise d’économie sociale qui dessert les organismes communautaires du territoire. On leur offre un toit, des bureaux administratifs et on loue des espaces pour des activités, que ce soit des activités des organismes, mais aussi le privé et le public qui peut louer une salle chez nous pour contribuer à notre mission. » - Simon Paquin, directeur général du Centre à Nous

Une entreprise d’économie sociale, c’est une entreprise qui exerce des activités dans le but de répondre aux besoins de la communauté et non de faire du profit.

L’une des principales choses que fait l’organisme est d’écouter les besoins des gens qui viennent chercher de l’aide et de les référer vers les bonnes ressources. Il offre aussi du soutien, par le biais du Carrefour informationnel et social, qui est un prolongement de la ligne téléphonique 211, un guichet d’information qui vient en aide aux gens qui ont de la difficulté à utiliser les ressources, à aller chercher de l’aide et qui ont besoin d’un accompagnement, qui existe depuis 2017 dans la région.

Le concept de base du centre, qui existe depuis 1988, permet aux organismes de payer un loyer moins élevé que s’ils louaient un espace commercial et favorise la communication et la collaboration entre les différents organismes et ainsi contribue à mieux répondre aux besoins de la population. Ce sont les organismes qui font la demande pour devenir membre du centre.

La mission du centre est basée sur l’entraide et M. Paquin pense qu’il est important d’informer et sensibiliser les gens et surtout les jeunes à propos de l’importance du travail communautaire. Il souhaite que cela les inspire à s’impliquer davantage dans leur communauté et ainsi peut-être recruter une nouvelle génération de bénévoles.

Nouveau pavillon

Le centre, qui compte actuellement 21 organismes parmi ses membres, s’agrandit pour atteindre les 30 organismes dès cet automne. C’est grâce à la construction d’un nouveau et troisième pavillon, situé sur la rue Notre-Dame, qu’il pourra accueillir ces nouveaux organismes. Ce seront huit nouveaux membres qui s’ajouteront à la liste existante ainsi qu’un nouvel organisme créé par le centre lui-même qui pourront profiter des nouvelles installations à l’automne 2022 et on pourra y retrouver des bureaux du CISSS de la région dès l’hiver 2023. Le centre détient déjà deux pavillons (le Pavillon Lions et le Pavillon Richelieu) qui se situent sur la rue Thouin à Repentigny. Le nouveau pavillon répond à une demande des organismes de la région. Le processus de construction du nouveau pavillon a débuté en pleine pandémie et le projet représente un investissement de 35 millions de dollars.

Impact de la pandémie

Comme pour beaucoup d’autres secteurs, la pandémie a eu un impact sur les activités de l’organisme, principalement en termes économiques. En effet, l’une des principales sources de revenus du centre est liée à la location de salles pour des activités et comme il n’y en a pas eu, les revenus de l’organisme ont diminué. Cette difficulté a ainsi causé une perte de presque 50 % des revenus. Le Centre à Nous s’est tourné vers d’autres sources de revenus, surtout des subventions salariales du gouvernement. Ce financement était cependant incertain et ne permettait pas à lui seul de subvenir aux besoins de l’organisme.

Il n’y a par contre pas eu de réduction des services offerts, l’équipe a travaillé en présentiel dans ses bureaux et a redirigé ses ressources inutilisées pour aider les autres organismes membres du centre.

D’un autre côté, une bonne chose que la pandémie a amenée est de conscientiser les gens sur l’importance d’aller chercher de l’aide quand ils en ont besoin et de l’importance du travail communautaire. Les personnes aidées par les organismes sont par la suite plus conscientes de l’importance du milieu communautaire et deviennent en quelque sorte des ambassadeurs en apportant une reconnaissance et une crédibilité au travail communautaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média