Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 avril 2022

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Une petite poussée pour aider un résident de Lanaudière à continuer à rouler

Persévérer malgré les obstacles

Claude Pichette

©Mélissa Gaudreault - Hebdo Rive Nord

Une petite poussée pour aider Claude Pichette à continuer à rouler.

Claude Pichette, un résident de Lanaudière, a lancé une campagne de financement pour pouvoir financer son fauteuil roulant adapté pour faire des activités en sentiers, activités qu'il aimerait beaucoup être capable de faire.

Claude Pichette est venu au monde avec les pieds bots et une luxation de la hanche. La médecine n’était pas très avancée dans les années 1950, sa hanche n’a pas pu être réparée malgré plusieurs opérations à l’âge de 7-8 ans et à l’adolescence.

À 23 ans, il a eu un accident d’auto. Il a dû marcher en béquilles après son accident. Ça lui donnait une certaine autonomie, mais au bout d’un moment il était tanné, il voulait faire des activités. C’est rendu dans la quarantaine qu’il a décidé de se procurer un fauteuil roulant. Il a joué au basketball en fauteuil pendant trois saisons et grâce à un fauteuil financé par le Club Rotary, il a fait son premier marathon en 1984. Il en a fait cinq au total.

Par après, il a délaissé un peu le sport. Il a recommencé à s’entrainer il y une dizaine d’années quand il a découvert le vélo à mains. Il en a fait pendant dix ans avant d’arrêter en raison de tendinites sévères aux épaules. Il souhaite maintenant recommencer à faire des activités, mais pour le type de sport qu’il fait et afin de ne pas aggraver ses problèmes de santé physique il a besoin d’un fauteuil adapté.

Campagne de financement

« Depuis quelques années, je suis pu capable de faire du vélo à mains. Je fais beaucoup de trails. Je faisais ça en vélo à mains, mais ça demande beaucoup pour les épaules. J’ai 30 ans de béquilles derrière [moi]. Je suis en chaise roulante depuis 7-8 ans. […] Je suis pu capable de faire du vélo et j’aimais tellement ça. C’est pour ça que j’ai regardé qu’est-ce qui se faisait d’assez puissant pour être capable de faire soit de faire un sentier ou une petite piste de vélo de montagne. » — Claude Pichette

M. Pichette a ainsi lancé une campagne de financement pour pouvoir se procurer un fauteuil adapté pour faire des activités, qui est fabriqué par la compagnie Trackz Mobilité et dont le coût s’élève à 18 000 $. La compagnie aide les personnes à mobilité réduite à pouvoir être actif en leur procurant le produit et en leur créant une campagne de financement sous la bannière Une petite poussée. Ses filles ont aussi organisé une course à relais qui se déroulera à St-Roch-de-L’Achigan le 21 mai prochain pour financer son fauteuil. Pour l’instant, il n’a amassé que 1500 $. Il fait donc appel à la générosité des gens pour l’aider à pouvoir continuer à pratiquer son sport.

Commentaires

29 avril 2022

Claude Pichette

Merci à Hebdo Rive Nord pour ce portrait qui donnera certainement une «Petite poussée» à ma campagne de sociofinancement. Ceux qui voudront contribuer peuvent le faire en allant sur ma page à l'adresse suivante: https://unepetitepousse.fundkyapp.com/fr/claude-pichette

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média