Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

24 mai 2022

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

2,25 M$ pour des organisations actives auprès des jeunes à risques

Prévention de la délinquance chez les jeunes de 12 à 18 ans

Criminalité

©DepositPhoto - Hebdo Rive Nord

L'importance d'encadrer les jeunes avant qu'ils ne soient trop tard.

Le ministère de la Sécurité publique accorde une somme de 2,25 M$ à 35 organisations pour les soutenir dans leurs actions en matière de prévention de la délinquance auprès des jeunes à risque. Cette aide financière s'inscrit dans le cadre du Programme de prévention de la délinquance par les sports, les arts et la culture (PPDSAC).

Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique en a fait l'annonce en compagnie d’Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, et de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications.

Le PPDSAC a pour but d'agir auprès des jeunes vulnérables de 12 à 18 ans afin de contrer l'émergence ou l'aggravation de problématiques liées à la criminalité et aux gangs de rue. Ce programme vise à leur permettre d'acquérir des facteurs de protection personnelle en développant des intérêts et des passions. C’est l’une des principales mesures de l'axe de prévention du plan d'action du ministère de la Sécurité publique pour lutter contre la violence liée aux armes à feu et aux gangs.

« Tous les projets proposés par les organisations que nous soutenons ont ceci en commun : ils vont contribuer au bien-être de jeunes qui se trouvent actuellement en situation de vulnérabilité. […] » - Geneviève Guilbault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique

Publicité

Défiler pour continuer

« Le sport, le loisir et le plein air ont des vertus positives depuis longtemps démontrées, aussi bien pour le corps et la santé mentale que pour l'équilibre de son mode de vie. […] » - Isabelle Charest, ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

Travail de rue Repentigny

Au niveau local, plusieurs organismes travaillent avec les jeunes afin de prévenir des comportements liés à la délinquance, la criminalité, la violence des jeunes envers les autres ou envers eux-mêmes. Dans la MRC de L’Assomption, on retrouve l’organisme Travail de rue Repentigny. La mission de l’organisme est d’être présent pour les jeunes qui en aurait besoin et de leur offrir le soutien dont ils ont besoin. Plusieurs organismes de prévention et d’action en lien avec la délinquance et les thèmes connexes existent aussi ailleurs dans la région de Lanaudière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média