Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

27 mai 2022

Mélissa Gaudreault - mgaudreault@lexismedia.ca

Le ministre Carmant fait le bilan des actions posées en protection de la jeunesse

S’engager pour nos enfants

Enfants

©Photo gracieuseté - Hebdo Rive Nord

La protection de la jeunesse est l’une des priorités du gouvernement et plusieurs actions ont été réalisées en ce sens dans les dernières années.

Un an après le dépôt du rapport final de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (commission Laurent), Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, dresse le bilan des efforts déployés au cours des derniers mois afin de transformer les services offerts aux jeunes et aux familles.

Le gouvernement du Québec s'était engagé à répondre aux recommandations. Avant même le dépôt du rapport final, plusieurs recommandations avaient été mises en œuvre, notamment la nomination de Catherine Lemay à titre de directrice nationale de la protection de la jeunesse, annoncée en mars 2021.

En décembre dernier, en parallèle du dépôt du projet de loi réformant la Loi sur la protection de la jeunesse, les étapes de mise en œuvre des recommandations et des mesures avaient été dévoilées. Les recommandations se déploient en trois phases, et s'articulent autour de cinq axes, soit :

  • La promotion et la prévention pour les jeunes de 0 à 12 ans ;
  • La trajectoire de qualification des 12 à 25 ans ;
  • La gouvernance nationale, régionale et locale ;
  • La protection de la jeunesse modernisée ;
  • L’intervention de pointe et soutenue.

De nombreuses actions ont été mises en place au cours des derniers mois, en misant sur la prévention et la participation des acteurs clés de la communauté et des différents réseaux. Parmi les réalisations achevées, on retrouve le développement et le déploiement de l'avis de grossesse provincial informatisé (Ma grossesse), l'élargissement du programme de qualification jeunesse, le rehaussement des places dans le programme et la réforme de la Loi sur la protection de la jeunesse.

Publicité

Défiler pour continuer

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a aussi, dans sa structure de gouvernance du Plan de mise en œuvre des recommandations Laurent, mis en place le comité SAJES (S'affilier aux jeunes, écouter, s'inspirer). Ce comité consultatif est formé de jeunes âgés de 14 à 21 ans qui donneront leur opinion au ministère concernant les recommandations de la commission. Le groupe sera composé de jeunes qui ont reçu ou qui reçoivent actuellement des services du réseau de la protection de la jeunesse. Les consultations débuteront dès cet été.

Protection des enfants

Dans la région de Lanaudière, on retrouve les Centres de protection de l’enfance et de la jeunesse, qui offrent aux enfants et aux familles des services adaptés qui visent à assurer la protection, la réadaptation et la responsabilisation des jeunes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média