Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

27 juillet 2022

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Le tribunal tranche pour un résident de Repentigny

Profilage racial

Police Repentigny

©Photo-archives

La Ville ne portera pas en appel ce jugement et continuera de concentrer ses efforts sur son plan d’action.

Un homme noir représenté par la CDPDJ vient de gagner une cause pour profilage racial dans le cadre d'une intervention policière à Repentigny.

La victime, M. Ducas a déposé une plainte à la Commission qui a porté la cause devant le Tribunal des droits de la personne. Dans sa décision, le Tribunal conclut que le plaignant a subi une atteinte discriminatoire à son droit à la sauvegarde de sa dignité et qu'il a été victime de profilage racial de la part des policières de la Ville de Repentigny. La juge octroie des dommages moraux de 8 000 $ au plaignant

Pour ce qui est de la Ville de Repentigny elle signale avoir reçu vendredi dernier, le 22 juillet, un jugement sur un événement survenu en 2017. Le Tribunal a retenu que monsieur Ducas a été victime de discrimination et de profilage racial sur la base de « biais inconscients ». Dans son jugement, il retient également que la Ville et le Service de police ont, depuis, entamé des démarches sérieuses pour lutter contre le profilage racial – démarche entreprise en 2018 pour « Un service de police mobilisé pour sa communauté » visant une transformation transversale de l’ensemble de notre organisation.

Depuis ce temps, la Ville et le SPVR ont investi le temps et les ressources nécessaires pour faire les choses adéquatement, afin de concrétiser des changements durables qui feront en sorte que l’ensemble de nos pratiques et de nos façons de faire soient exemptes de toutes formes de racisme et de discrimination en considération des droits de la personne et des principes énoncés dans la Charte.

D’ailleurs, à travers cette démarche, c’est le SPVR qui avait mandaté le rapport sur les interpellations, publié en 2021, dont les résultats ont été accueillis avec humilité. Ce processus nous a fait prendre conscience que la ligne peut parfois être mince entre le profilage criminel, qui fait partie de notre travail, et le profilage racial et social. Comme toute personne, les policiers et policières ont des biais conscients et inconscients. Dans l'exercice de leurs fonctions, il est primordial d’en prendre conscience pour que chacune de leurs actions soit exempte de toute forme de discrimination.

La communauté s’attend à des changements profonds et réfléchis, et une police de proximité qui répond à leurs besoins. C’est pourquoi la municipalité poursuivra les actions identifiées dans le plan d’action « Évoluons au rythme de notre communauté ».

On peut d’ailleurs lire dans le jugement que « la mise en application par le SPVR de nombreuses mesures visant à adapter des pratiques policières exemptes de discrimination, le sérieux des mesures déployées auprès des recrues en ce qui concerne les biais inconscients, le profilage et la discrimination démontrent une remise en question en profondeur des pratiques policières et des mesures prises pour contrer le profilage racial. »

Est-ce que cette démarche du Service de police et ce plan en 50 actions feront s’envoler tous les biais conscients et inconscients tous? La réponse honnête est non, puisqu’il n’existe pas de solution instantanée. Par conséquent, la Ville poursuivra, avec l’ensemble de la communauté et des organismes, les initiatives déjà mises en place et celles à venir.

La Ville ne portera pas en appel ce jugement et continuera de concentrer ses efforts sur son plan d’action.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média