Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

13 septembre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une grande manifestation festive pour la justice sociale et climatique s’organise à L’Assomption

Une initiative du MÉPAL

Marche pour la justice sociale et climatique

©Photo gracieuseté MÉPAL – Jess Lambert M. Photographe

Tous les Lanaudois sont invités à participer à une marche festive le 23 septembre à L’Assomption.

Dans le contexte de la campagne électorale provinciale, le comité Justice climatique Lanaudière du Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière (MÉPAL) invite tous les Lanaudois à se rassembler dans les rues de L’Assomption le 23 septembre prochain à l’occasion d’une grande manifestation festive visant à s’unir collectivement pour faire face aux enjeux de justice sociale et climatique.

Le départ de la marche est prévu à 13h30 au parc Laurier de l’Assomption. Un rassemblement permettant aux participants de pique-niquer et d’échanger entre eux précédera la manifestation. Des discours mobilisateurs seront aussi prononcés au début et au milieu du parcours.

« C’est plus pertinent que jamais de se mobiliser. Il y a beaucoup d’enjeux sociaux en ce moment en plus de l’urgence climatique : crise du logement, inflation, accroissement des inégalités, montée de l’extrême droite. Mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut lutter contre tout ça en même temps et choisir un autre modèle de société en construisant un monde plus juste qui ne laisse personne derrière », affirme Catherine Pouliot, coordonnatrice du MÉPAL.

Revendications

Lors de cette manifestation, deux grandes revendications seront défendues, soit le bannissement des énergies fossiles sous toutes ses formes d’ici 2030 et la taxation massive de la richesse dans le but de réinvestir dans les services publics et les programmes sociaux.

Publicité

Défiler pour continuer

Selon les différents militants issus des milieux communautaire, syndical, citoyen et étudiant de la région, il y a urgence de réduire radicalement notre empreinte écologique. Et dans ce contexte, les décisions politiques devraient s’appuyer sur ces faits alarmants, plutôt que sur les règles du marché et du développement économique, comme l’explique notamment Louise Morand du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec et de l’organisme L’Assomption en transition.

« La crise climatique avance vers nous à une vitesse stupéfiante alors que les mesures adoptées par nos gouvernements arrivent au goutte-à-goutte. Ce sont eux qui ont le pouvoir d’inverser la vapeur et c’est la population qui a le devoir de les y contraindre! », ajoute pour sa part Louise Leduc, une Joliettaine impliquée dans le regroupement « mémé pour le climat » qui rassemble des grands-parents lanaudois sensibles aux enjeux environnementaux.

Mandat de grève

Dans le cadre de la journée du 23 septembre, le comité prévoit que plusieurs organismes, associations étudiantes et syndicats locaux se doteront de mandats de grève afin d’envoyer un message fort et de faciliter la participation à la mobilisation. Déjà plusieurs mandats ont été annoncés à travers le Québec.

Rappelons que cette grande mobilisation est organisée dans le cadre de l’appel mondial lancé par le mouvement « Fridays for future », fondé par la jeune Greta Thunberg. D’autres manifestations auront lieu simultanément un peu partout au Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média