Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 septembre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Vers une nouvelle taxe sur les infrastructures à L’Assomption

Séance du conseil

Les citoyens ont jusqu’au 1er septembre pour effectuer leur 3e versements de taxes.

©Photo : gracieuseté

La facture moyenne de la nouvelle taxe sur les infrastructures pour les nouveaux résidants est estimée à 5 000$.

Les nouveaux résidants qui s’établiront dans de nouvelles constructions sur le territoire de la Ville de L’Assomption devront s’attendre à une facture plus salée, alors que la municipalité travaille à mettre en place une nouvelle taxe sur les infrastructures.  

En effet, un avis de motion a été donné par la conseillère Nicole Martel et le projet de règlement 312-2022 relatif au paiement d'une contribution aux infrastructures et équipements municipaux a été adopté à l’unanimité lors de la séance du conseil municipal tenue le 13 septembre.

Cette nouvelle taxe à facture unique touchera uniquement les propriétaires de nouvelles constructions. Variable selon la valeur de la propriété, la facture moyenne de cette taxe pour les nouveaux résidants est estimée à 5 000$.

En mettant cette mesure en place, l’administration municipale souhaite constituer un fond pour les futures infrastructures qui deviendront nécessaires afin de répondre aux besoins de la population grandissante. « Nous voulons éviter de mettre la pression des nouvelles infrastructures sur les plus anciens citoyens qui ont déjà financé les infrastructures en place », a expliqué le maire, Sébastien Nadeau.

La taxe sur les infrastructures sera gérée indépendamment du compte de taxes municipales. Les sommes exigées aux nouveaux propriétaires seront conservées dans une sorte de compte d’épargne protégé pour l’avenir. Cet argent sera par la suite réinvesti lorsque la pression de l’augmentation de la population deviendra trop importante sur l’une ou l’autre des infrastructures de la ville, telles que les parcs, l’usine de filtration, etc.

Vent de fraîcheur au parc Laurier

Par ailleurs, la municipalité a octroyé le contrat de remplacement des modules de jeux du parc Laurier à l’entreprise Atmosphäre. Le conseil municipal a entériné la décision d’achat de deux nouveaux modules au coût de 173 175,54$. « C’est quelque chose qui nous avait été demandé. L’équipement du parc Laurier était devenu désuet. L’installation devrait se faire tard cet automne ou tôt le printemps prochain », a précisé M. Nadeau.

De plus, l’autorisation de lancement de l’appel d’offres pour le service d’enneigement et de mise en forme de corridors de glisse a été accordée au chef de division de l'approvisionnement. L’octroi de ce contrat permettra la préparation des deux buttes à glisser érigées sur le territoire dès les premiers froids afin de maximiser la saison de glisse pour les familles.

Les usagers du parc André-Courcelles doivent également s’attendre à un changement de décor. L’état précaire du chalet du parc force sa démolition. Le démantèlement du bâtiment a été autorisé lors de la séance et la municipalité se penchera désormais sur l’élaboration du nouveau projet à réaliser sur ce site.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média