Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 août 2023

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@medialo.ca

En toute intimité avec Diane Dufresne

Concert-causerie

Diane Dufresne

©Photo gracieuseté - Philippe Evenou

En chansons et en confidences, Diane Dufresne ira à la rencontre du public le 2 septembre, au Théâtre Hector-Charland.

Le 2 septembre, au Théâtre Hector-Charland, la grande Diane Dufresne convie le public à une soirée toute en musique, en discussions et en partage. Avec le concert-causerie « Sur rendez-vous », l’artiste fait un pas vers le public qu’elle chérit. Il s’agit de la continuité, dit-elle, de ce pont qu’elle a mis des années à bâtir, à partir de son univers créatif, pour échanger et tisser des liens avec les gens. Entretien avec celle que l’on surnomme la diva.

Accompagnée de son pianiste Olivier Godin, Diane Dufresne offrira bien sûr quelques prestations musicales. Cependant l’âme même du spectacle repose sur cette connexion avec le public, qui fait partie intégrante de l’histoire de la chanteuse. « Vous savez, pour moi, il n’y a rien d’anodin à faire des spectacles. Les gens se déplacent, te choisissent, paient leur ticket. Ils viennent t’apprécier, ils viennent t’aimer », relate avec sincérité Mme Dufresne. À l’aube de ses 79 ans, si l’on demande à l’artiste l’héritage qu’elle souhaite offrir à son public, elle répond le plus simplement du monde :  « je voudrais qu’il se souvienne que je l’ai toujours aimé. Qu’il ait reçu de l’énergie, qu’il y ait eu un contact. C’est ce que je m’en vais faire avec le concert-causerie. Je vais laisser de la place au public, lui laisser la chance de me parler, de créer un contact humain. »

Nouveauté

En effet, les spectateurs auront l’occasion de poser leurs questions, de naviguer du souvenir au moment présent. Sa carrière, son cheminement créatif; tous les sujets pourront se prêter au jeu. Mais, en discutant avec Mme Dufresne, on saisit la complexité du personnage. Elle avance, dit-elle, sans trop s’attarder au passé. « Je suis dans une espèce de totale liberté.  Même le regard sur moi, je n’en ai pas vraiment, parce que je ne regarde pas vraiment ce qui s’est passé en arrière. C’est comme si je n’avais pas de bagage. C’est toujours du nouveau pour moi », affirme-t-elle.

Les termes nouveauté et créativité tapissent le discours de Diane Dufresne. Encore aujourd’hui, elle en carbure. Elle en cultive les parcelles, si petites soient-elles, de sorte que chaque nouvelle journée soit unique. « La créativité n’est pas seulement sur scène ou dans les expositions. Elle est dans tout. C’est ce que je partage avec le public. J’aime que chaque jour soit un peu différent. Si je vais au marché, j’achète un fruit que je n’ai pas goûté. Un petit détail suffit pour garder cette espèce de flamme, d’émerveillement ».

Diane Dufresne

©Photo gracieuseté - Philippe Evenou

Diane Dufresne trouve dans la nouveauté, la capacité de s'émerveiller de la vie au quotidien.

Prolongation

L’âge, pour Mme Dufresne, n’est pas prétexte à la monotonie. La chanteuse se sent toujours bien vivante et elle décrit la vieillesse comme une opportunité. Une chance de se réaliser un peu plus chaque jour que la vie lui offre. « Vous savez, tout est encore à faire. La vie de senior, j’appelle cela des supplémentaires. C’est de pouvoir réaliser ce qu’on n’a pas pu faire avant. Comme la sculpture. Je n’avais jamais fait ça », expose-t-elle.

Bien qu’elle avoue ne pas trop se poser de questions lorsqu’elle plonge dans son univers créatif, elle admet être ravie de pouvoir traduire ses élans artistiques en opportunités de contacts avec le public. Il s’agit de son leitmotiv, clame-t-elle. Faire entrer les gens dans sa créativité, co-créer avec une équipe et inviter les gens à créer eux aussi… pour changer les choses, un peu. Avoir un impact. « On travaille tous un peu, dans le milieu artistique, pour ce contact, cet échange », estime Mme Dufresne.

Belmont : Une œuvre généreuse

Enfin, celle qui avertit d’emblée qu’elle ne souhaite pas basculer dans la critique s’est montrée touchée par le généreux hommage qui lui est rendu dans le théâtre musical d’été Belmont, récemment présenté au Théâtre Alphonse-Desjardins.

Dans l’ombre, Diane Dufresne a assisté à une représentation. « C’est très chouette d’avoir ce projet qui me concerne, parce que très souvent les gens ont eu peur d’aborder tous ces sujets parce que je suis un peu comme un mystère », mentionne-t-elle.

Lorsqu’on lui demande si elle s’est reconnue à l’intérieur des différents personnages qui avaient pour mission de l’incarner, elle répond : « Me reconnaître ? Tous les jours où je me lève, je suis surprise de me voir dans le miroir. Je ne suis pas standard. C’est une vision de moi. » Puis, elle ajoute : « J’ai regardé [Belmont] comme quelque chose de nouveau que j’ai apprécié. »

 

Diane Dufresne « Sur rendez-vous » sera présenté le samedi 2 septembre à 20 h au Théâtre Hector-Charland, à L’Assomption. Billets : hector-charland.com.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média