Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 avril 2024

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@medialo.ca

Steven Guilbeault annonce 200 000$ pour la protection de l’eau à Repentigny

Saint-Laurent

Steven Guilbeault

©Photo gracieuseté - ministère de l'Environnement et du Changement climatique

Grâce au financement reçu, le Comité ZIP des Seigneuries pourra conclure son projet de lutte au roseau commun.

Bravant le froid faisant un pied de nez au printemps nouvellement installé, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbault, choisissait le site enchanteur du parc de l’Île-Lebel à Repentigny afin de prononcer une importante annonce pour la protection de l’eau douce, le 22 mars dernier; Journée mondiale de l’eau.

C’est donc aux abords du fleuve Saint-Laurent que le ministre fédéral a dévoilé l’octroi d’un financement de plus de 800 000 $ pour de nouveaux projets ainsi que des initiatives en cours, dans le cadre du Programme Interactions communautaires.

De cette somme, le Comité ZIP des Seigneuries établi à Saint-Sulpice recevait 200 000 $, lui permettant de poursuivre ses activités d’arrachage et de plantation d’arbustes pour contrer le roseau commun, une espèce végétale exotique envahissante présente à l’Île-Lebel.

Rappelons que des travaux d’arrachage ont cours à l’Île-Lebel depuis 2015. Une colonie présente dans le marais de la passerelle avait alors été éradiquée. Puis, en 2021, un projet-pilote a été mis en branle afin de s’attaquer à une autre colonie, celle-ci bordant le fleuve sur une superficie de 3,54 hectares.

Le nouveau financement octroyé au Comité ZIP des Seigneuries permettra à l’organisme de compléter ce projet, dont la dernière phase consiste en la plantation d’espèces indigènes compétitrices assurant un succès de contrôle optimal.

« Le Saint-Laurent est au cœur de la vie sociale, économique et culturelle des Québécoises et Québécois et il est leur principale source d’eau potable. Son écosystème et ses habitats uniques nous rappellent l’importance de soutenir des projets communautaires pour préserver la biodiversité et protéger l’eau douce au Canada. Grâce au Programme Interactions communautaires, les collectivités, partenaires et intervenants mettent en place des actions concrètes autour d’un but commun : améliorer l’écosystème du Saint-Laurent. Cette collaboration permet la réalisation de projets durables et mesurables maintenant et à plus long terme », a déclaré Steven Guilbeault, en marge de cette annonce.

Steven Guilbeault

©Photo gracieuseté - ministère de l'Environnement et du Changement climatique

L'honorable Steven Guilbeault, au parc de l'Île-Lebel, à Repentigny.

Une annonce accueillie favorablement

Le maire de Repentigny, Nicolas Dufour, s’est pour sa part réjoui de la présence du ministre dans sa communauté pour cette annonce significative pour la préservation, la restauration et la valorisation des usages durables et de la qualité de l’eau d’un joyau repentignois. « Notre fleuve, symbole de notre héritage commun, est une source de fierté pour nous à Repentigny, offrant une richesse naturelle pour le bien-être de nos concitoyens ainsi que des possibilités économiques et de mobilité. L'annonce d'aujourd'hui marque un engagement fort du gouvernement fédéral envers cette vision, et nous en sommes très heureux », a-t-il commenté.

La directrice générale du Comité ZIP des Seigneuries a de son côté profité de l’occasion pour faire état de l’avancement des travaux à l’Île-Lebel. Sophie Lemire était heureuse de révéler que la colonie de roseaux communs installée aux abords du fleuve avait déjà été réduite de 62 % à la suite des activités d’arrachage tenue au courant de l’été 2023. « Les résultats sont à ce jour très prometteurs », a-t-elle évoqué.

Enfin, le président de RécréoNature Repentigny, Julien Gariépy, a salué l’annonce du ministre Guilbeault : « RécréoNature Repentigny contribue à favoriser le rapprochement des visiteurs de ses installations avec la nature, et ce, à tous les jours. On vit quotidiennement un intérêt grandissant pour les amateurs de plein air tant pour les Sentiers de la Presqu’île avec nos sentiers dans des milieux humides que pour le parc de l’Île-Lebel et le parc Saint-Laurent qui favorisent un contact privilégié avec le fleuve Saint-Laurent. L’annonce d’aujourd’hui du ministre Steven Guilbeault contribue grandement à nos objectifs. Nous en sommes reconnaissants. »

 

Parmi les autres bénéficiaires d’un financement au Québec, on compte le Comité ZIP du Haut-Saint-Laurent (97 000 $ pour protéger L’Île-Perrot) et le Conseil des Abénakis d’Odanak (75 000 $ pour construire un ruisseau et améliorer la circulation de la perchaude). L’appel à applications du Programme Interactions communautaires est présentement ouvert. Les organismes intéressés ont jusqu’au 10 avril 2024 pour envoyer leur proposition.

 

À propos du Programme Interactions communautaires

S’inscrivant sous le Plan d’action Saint-Laurent (2011-2026), le Programme Interactions communautaires soutient la réalisation de projets communautaires qui visent à conserver la biodiversité, à favoriser la pérennité des usages et à améliorer la qualité de l’eau du Saint-Laurent. Les investissements dans ces projets communautaires pour l’eau douce se traduiront par des résultats mesurables et positifs pour l’environnement qui bénéficieront à long terme aux générations futures du Canada.

Le Programme Interactions communautaires est administré conjointement par Environnement et Changement climatique Canada et le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média