Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 avril 2024

Alex Proteau - aproteau@medialo.ca

Vous pouvez voter dès maintenant pour la pire route du Québec

Le vote se termine le 23 avril

Ponceau Poularies

©Photo Le Citoyen - Christine Morasse

La route 101 à Poularies en Abitibi-Témiscamingue.

Votre rue vous donne l’impression d’être dans un manège chaque fois que vous y circulez ? Avec sa campagne annuelle lancée le 2 avril, CAA-Québec invite tous les usagers de la route à voter en ligne pour les pires routes du Québec.

L’objectif est de démontrer l’importance d’entretenir nos infrastructures en mettant en lumière celles qui ont des besoins plus urgents que d’autres.

CAA-Québec dressera ensuite son fameux palmarès et effectuera les suivis auprès des municipalités concernées et du ministère des Transports et de la Mobilité durable.   

Il est possible de voter sur le site de CAA-Québec jusqu’au 23 avril. 

2023

L’an dernier, dans les Laurentides, la route 329 à Saint-Adolphe-d’Howard s’était classée au deuxième rang des pires route de la province.

En Abitibi, la Route 113 à Senneterre figurait au premier rang régional suivi de la route 109 à Amos, la rue Perreault Est à Rouyn-Noranda.  

Dans le Bas-St-Laurent, le chemin du 3e Rang-du-Bic à Rimouski s’était classé au 2e rang régional.

En Gaspésie, la rue Maribourg à Maria et la 5e Avenue Ouest à Paspébiac se sont classées en première et deuxième place respectivement du classement régional.

Dans la région de Lanaudière, les parties de la route 343 situées à Saint-Ambroise-de-Kildare et Sainte-Marcelline-de-Kildare figurent au premier et deuxième rang respectivement du palmarès régional. L’Autoroute 40 à la hauteur de Berthierville complète le podium.

Des routes coûteuses pour les usagers

Selon une étude réalisée par CAA-Québec en 2021, le mauvais état des routes coûtait en moyenne 258 $ par véhicule par année aux Québécois, comparativement à 126 $ pour la moyenne canadienne. 

CAA-Québec recommande, pour une facture de 1000 $ et moins, de ne pas contacter son assureur. La potentielle hausse de prime et la tache au dossier qui peuvent en résulter n’en valent tout simplement pas la peine.

« […] Bien qu’il reste beaucoup de travail à faire, la campagne donne l’occasion à tous les usagers de se faire entendre et de contribuer à améliorer le réseau routier », a indiqué par voie de communiqué la vice-présidente Affaires publiques et responsabilité sociétale à CAA-Québec, Sophie Gagnon.

Malgré l’état encore déplorable de plusieurs routes de la province, la campagne Les pires routes a produit des résultats concrets depuis son lancement. Des routes ayant figuré dans ce triste palmarès ont été complètement refaites se sont multipliés au cours des années.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média