Une grande mosaïque humaine pour contrer la misère

Publié le 3 octobre 2016

La Table solidarité-pauvreté de la MRC de L'Assomption invite les gens à faire une mosaïque humaine, le 17 octobre.

©Photo TC Media - Alexandre Faucher

PAUVRETÉ. Le 17 octobre, une grande mosaïque humaine sera visible au-dessus de l'île Lebel. C'est le moyen qu'a choisi la Table solidarité-pauvreté de la MRC de L'Assomption pour faire parler de la journée mondiale du refus de la misère.

Il s'agira d'une première pour la Table, qui organise une activité depuis 11 ans pour souligner cette journée reconnue par les Nations Unies depuis 1992.

«C'est nouveau cette année, notre comité en a eu l'idée. Nous pensons envoyer la photo aérienne aux Nations Unies pour sensibiliser nos décideurs et dire que dans la MRC de L'Assomption, on souhaite que des actions soient prises pour contrer la misère», a expliqué en point de presse Véronique Tremblay.

Pour pouvoir prendre un bon cliché du haut des airs, l'organisation souhaite réunir de 250 à 300 personnes au minimum. Bien entendu, le rassemblement permettra de sensibiliser la population à la pauvreté.

«Ce sera l'occasion d'entendre la voix des personnes qui vivent dans la grande pauvreté et de les interroger sur les engagements que tous peuvent prendre pour refuser la misère. C'est assez touchant de voir les situations que certains peuvent vivre», indique la directrice de Fin à la faim, Colette Thibault.

Cette-ci ajoute que le but principal de la mosaïque est de sensibiliser la population quant à la réalité locale, où il y a encore trop de gens qui croient que la pauvreté et la misère n'existent pas.

Il s'agit d'une occasion pour les différents intervenants de la région, la Table de la solidarité-pauvreté compte 16 membres, d'unir leur voix.

«Je pense que nous faisons des pas qui font changer les choses. On gagne à mieux faire connaitre les réalités. Nous sommes peu financés et on travaille fort pour faire le plus possible avec ce qu'on a. Tranquillement, les décideurs entendent parler de nous, côtoient notre réalité et essaient de comprendre ce que l'on vit», enchaine Mme Thibault.

Les citoyens sont invités dès 13 h sur le site, où de l'animation et des témoignages ouvriront le bal. La mosaïque humaine sera ensuite effectuée, avant de conclure l'événement vers 15 h, autour d'un bouillon réconfortant.

La mosaïque se déploiera près du monument commémoratif situé du côté de la rue Lebel.