Ani Müller célèbre ses 14 ans de création à Mur/mur galerie

L'artiste propose une exposition rétrospective


Publié le 18 février 2017

Avec les années, Ani Müller constate qu'elle a trouvé une signature qui lui est propre à travers le processus de fragmentation.

©TC Media - Archives

ARTS VISUELS. La dyslexie, l'Alzheimer, les imperfections de la femme ainsi que plusieurs autres sujets ont inspiré l'artiste de chez nous, Ani Müller, depuis les 14 dernières années. La Repentignoise s'apprête à mettre en place une exposition bien particulière à Mur/mur galerie qui retracera l'évolution de son travail depuis ses tout débuts.

En 2003, l'artiste se souvient qu'elle terminait ses études universitaires en arts avant de se lancer corps et âme dans sa passion pour la création. Depuis, en plus de multiplier ses implications sociales, Ani Müller a trouvé sa voie, sa signature et développé ses forces.

Je suis partie de la dyslexie, dont je suis atteinte, et je me suis ouverte aux gens autour de moi Ani Müller, artiste

« Je suis partie de la dyslexie, dont je suis atteinte, et je me suis ouverte aux gens autour de moi, raconte-t-elle. J'ai beaucoup de choses à dire et mes implications sociales sont dépeintes dans mes toiles. »

Plus récemment, la peintre a complété des séries sur le patrimoine, les oiseaux ainsi que sur le Japon, un pays qu'elle a visité au printemps 2015 et qui l'a grandement marquée.

« Notre société vit de grands changements et il y a plusieurs sujets qui me travaillent, comme les changements climatiques et Fukushima [où une centrale nucléaire a connu un incident majeur en mars 2011 à la suite d'un séisme et d'un tsunami]», ajoute-t-elle.

Une signature unique

Depuis qu'elle a emprunté le chemin de la création visuelle à temps plein Ani Müller remarque que les gens ont changé leurs habitudes de consommation lorsqu'il est question d'œuvres d'art. « Ils veulent des choses qui les touchent, pas seulement quelque chose de beau esthétiquement. »

Avec les années, l'artiste de Repentigny constate aussi qu'elle a trouvé une signature qui lui est propre à travers le processus de fragmentation.

« Ma ligne directrice, c'est vraiment la fragmentation et les imperfections de la vie. J'ai une attirance envers ces aspects de l'être humain. Quant à mes sujets, ils sont toujours touchants, car je suis une personne entière et ça se voit dans mes œuvres», confie celle qui propose aussi des conférences dans les écoles de la région sur les difficultés d'apprentissage et la création.

L'exposition rétrospective d'Ani Müller réunira près de six séries, soit 18 œuvres, effectuées par la jeune femme de 2003 à aujourd'hui. On y retrouvera de grands et de petits formats de différentes gammes de prix.

Le vernissage de l'exposition rétrospective de l'artiste Ani Müller se tiendra à Mur/mur galerie située au 140, rue Saint-Joseph à L'Assomption, le dimanche 19 mars, de 14h à 17h. Ses œuvres y seront exposées jusqu'au 3 mai.