Sections

Il parcourt 31 demi-marathons en 31 jours

Un mois d’août sous le signe de la course à pied pour Mat Run


Publié le 6 septembre 2017

Mat Run s'est lancé le défi de courir un demi-marathon par jour au mois d'août dernier.

©Photo gracieuseté Facebook

COURSE À PIED. La barbe au vent et le torse nu lorsque la belle température le lui permet, Mathieu Malouin, ou Mat Run pour les intimes, est loin d’en être à ses premiers kilomètres de course à pied. Mais cette fois-ci, celui qui parcourt les rues de Repentigny depuis 11 ans au total, et quatre ans à plein régime, s’est lancé le défi d’accomplir un demi-marathon chaque jour du mois d’août. 

C’est donc à coup de 21 kilomètres quotidiennement que le coureur invétéré a passé une partie de son été. « J’ai beaucoup de contacts grâce aux réseaux sociaux dans le milieu de la course à pied. J’ai ainsi couru seulement une fois seul dans tout le mois », s’étonne l’athlète au lendemain de son expérience.

Le concept de son ambitieux projet sportif était de se prendre en photo avec ceux qui se joignaient à son demi-marathon, de publier ses résultats sur sa page Facebook suivie par des centaines d’adeptes de course à pied et ensuite, d’annoncer l’heure de son prochain départ pour inviter d’autres passionnés comme lui à réaliser un parcours de 21 kilomètres.

« Hier soir, le 31 août, 24 coureurs se sont présentés », sourit Mathieu.

Plus de 6200 kilomètres en 2016

« La plupart trouve que c’est difficile, voire impossible, mais pour moi, c’est juste un peu plus que ce que je fais habituellement », remarque celui qui cumule une moyenne de 17 kilomètres par jour au compteur en 2016.

Le sympathique coureur qui s’en tire sans aucune courbature avoue même être sorti faire « un petit 10 kilomètres de plus » que son demi-marathon quotidien.

L’an dernier, Mat Run avait aussi accompli un défi semblable en s’enfilant 38 demi-marathons en 38 jours.

« Je l’avais fait plus seul, sans le médiatiser, mais là, je l’ai fait pour le rassemblement, et non pas pour la performance. Ça levé, le monde a embarqué et j’étais sur l’adrénaline des réseaux sociaux », se souvient celui qui a reçu beaucoup de messages d’encouragement.

Mathieu Malouin croit que plusieurs coureurs pourraient réaliser ce type de défi qui demande certes de l’endurance, mais avant tout de la volonté.

Il est aussi bon de savoir que Mat Run s’est classé deuxième l’an dernier lors d’une course de 100 kilomètres. De loin son épreuve sportive la plus éprouvante, estime-t-il.

Pour celui qui envisage de récidiver avec des courses tout aussi rassembleuses à la fin de l’été prochain, toujours au mois d’août, où la température est la plus clémente à son avis, le pouvoir des réseaux sociaux a été une belle surprise dans cette aventure.

« J’ai vu juste du positif. Je me suis fait de nouveaux contacts et j’ai vu par exemple des gens partir de Joliette à 4h du matin pour venir courir avec moi », s’enchante le coureur qui songe réaliser 41 demi-marathons en 31 jours l’an prochain.

Vous pouvez suivre «Mat Run» sur Facebook.