Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 janvier 2019

S’exprimer et se découvrir au féminin à travers la kizomba-ginga

Danse kizomba-ginga

©Photo gracieuseté

Amanda Jakopina débarque de France afin de partager sa passion pour la danse kizomba-ginga.

DANSE. Fraîchement débarquée de la France, Amanda Jakopina, entend bien chauffer les planches de M Galerie à L’Assomption avec les déhanchements d’une danse afro-lusophone, la kizomba-ginga. La version qu’elle propose s’adresse aux femmes désireuses de découvrir leur féminité par l’expression corporelle.

Pour la petite histoire, adolescente, Amanda avait séjourné à Saint-Gabriel-de-Brandon, dans le nord de Lanaudière, le temps d’un été. « J’y ai passé des vacances extraordinaires et ça toujours été un rêve de jeunesse de revenir au Québec », partage celle qui a choisi la municipalité de L’Assomption comme terre promise.

« C’est une ville magnifique avec un esprit de village qui me plait énormément. Je me sens à ma place ici, dans mon havre de paix près de Montréal », renchérit-elle.

Prendre du temps pour soi

Il y a trois ans que la danseuse a découvert la kizomba-ginga, lorsqu’elle suivait des cours de danses latines. « J’ai été attirée par le côté jovial, le style de musique et le partage qu’implique cette danse », se souvient-elle.

Si, à l’origine, cette danse moderne pratiquée à travers le monde s’exerce à deux, Mme Jakopina a plutôt choisi de se tourner vers une classe exclusivement féminine. « Souvent, les femmes ne prennent pas de temps pour elles et elles focusent davantage vers les autres. Là, il s’agit de se découvrir et de s’exprimer pour soi. »

Pour celle qui pratique divers styles de danse depuis qu’elle a l’âge de cinq ans, cet art a été révélateur de son féminin sacré. « Je travaille dans le domaine du développement personnel et la danse permet ça, de se découvrir et s’exprimer à travers l’expression corporelle. »

Danse kizomba-ginga

©Photo gracieuseté

Amanda Jakopina danse depuis sa tendre enfance.

Pour s’amuser, s’exprimer et partager

La kizomba-ginga consiste en un ancrage au sol du corps et des mouvements de bassin coordonnés aux rythmes de la musique. Une expérience en danse n’est donc pas nécessaire. « Il faut seulement avoir envie de s’amuser et s’exprimer à travers quelque chose de nouveau! », invite la danseuse.

La galerie du boulevard L’Ange-Gardien était d’ailleurs toute désignée selon elle pour la tenue d’une telle activité. « C’est un projet qui colle à l’énergie de M Galerie avec son partage artistique. La danse est un art après tout! »

Les cours de kizomba-ginga donnés par Amanda Jakopina débute le 22 janvier à 19h30 à M Galerie (340, boulevard L’Ange-Gardien à L’Assomption). Le premier cours est gratuit. Pour informations ou inscriptions, visiter la page Facebook de la galerie : « M Galerie » ou composer le 450 589-0565.

Commentaires

10 août 2019

Christine

Bonjour donnez vous encore des cours de kizomba... et plus dans le coin de Blainville laval?. Merci

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média