Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 mai 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Sortir du cadre de l'ordinaire avec la famille Bonet

« Ellipses »

Famille Bonet

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Laurent Bonet s’est inspiré autant de son père que de sa mère pour forger son art.

EXPOSITION.Jusqu’au 2juin, les amateurs d’art visuel ont rendez-vous au Centre d’art Diane-Dufresne alors qu’on y présente « Ellipses », une exposition regroupant les œuvres de la famille Bonet. C’est le commissaire Robert Bernier qui a décidé de raconter la vie de ces grands artistes ; Jordi Bonet, Huguette Bouchard-Bonet et leur fils, Laurent Bonet. Le journal s’est entretenu avec lui.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Quelques tableaux créés par Jordi Bonet sont présentés au début de l’exposition.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le public était au rendez-vous lors du vernissage officiel au Centre d’art Diane-Dufresne à Repentigny.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le public est plongé dans une ambiance.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

L’exposition « Ellipses » sera présentée jusqu'au 2 juin.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

L’objectif à travers « Ellipses » est de faire vivre une expérience au public.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Infuencé par ses parents, Laurent Bonet exploite la matière et les matériaux.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Le public pourra découvrir les œuvres de Jordi Bonet tout au long de son vécu.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

L’exposition est divisée en trois sections permettant de bien distinguer le travail de chacun.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

On retrouve à gauche Laurent Bonet et à droite le commissaire de l'exposition, Robert Bernier.

©Photo Christian Richard - Hebdo Rive Nord

Huguette Bouchard-Bonet présente une sélection de douze céramiques qui ont été peu vues jusqu’à ce jour.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - Hebdo Rive Nord

C’est le commissaire Robert Bernier qui a décidé de raconter la vie de ces grands artistes.

Les visiteurs pourront observer et admirer les tableaux, sculptures et meubles des trois membres de la famille. L’exposition est divisée en trois sections, identifiées par des couleurs différentes, permettant de bien distinguer le travail de chacun.

Des projecteurs amènent les visiteurs à voir de plus près les détails des œuvres. On débute « Ellipses » en posant le regard sur les œuvres de Jordi Bonet. Né à Barcelone, M. Bonet a immigré au Québec en 1954 et y a élevé sa famille. Jordi Bonet retournait dans son pays pour voir sa famille, mais c’est ici que son envie pour l’art s’est développée.

Ce dernier a appris aux côtés du céramiste connu, Jean Cartier. Ses apprentissages au Musée des beaux-arts de Montréal et ses rencontres ont forgé son bagage. Jordi Bonet fait son nom comme peintre, muraliste, céramiste et sculpteur, l’amenant à créer plus de 2000 œuvres au cours de sa vie, dont plus de 200 œuvres publiques monumentales en Amérique du Nord et à l’extérieur du pays.

Par le biais de l’exposition, le public est appelé à prendre connaissance d’une grande partie de son travail jusqu’à son dernier tableau, peint à l’hôpital en 1979. « On ne raconte pas une histoire. L’idée est de plonger le public dans une ambiance», fait part Robert Bernier. La couleur et la lumière constituent des éléments importants à l’exposition. C’est l’aspect dramatique qui se dégage dans une partie du travail de M. Bonet.

Second souffle 

Les thèmes de la résurrection et de la mort se font également sentir. « Une bonne partie du travail qui est exposé ici a été fait lorsqu’il était malade. Il se savait condamné et il a rallongé son temps », précise M. Bernier. Ayant reçu un diagnostic d’une leucémie en 1971, il s’est éteint en 1979 à l’âge de 47 ans.

Jeune, il a été amputé de son bras droit par son père qui était chirurgien, puisqu’il était tombé d’un arbre. La gangrène l’avait envahi. Ayant une seconde chance de vivre, son art sera imprégné de ce moment marquant. Par la suite, c’est plutôt le thème de la quête de l’individu et de sens qui teintent ses idées. M. Bonet perd également un fils dans un accident de voiture, alors que celui-ci était âgé de 11 ans.

Épouse et fils 

C’est la passion pour l’art qui a réuni M. Bonet et son épouse, Huguette Bouchard-Bonet, qui travaillait essentiellement la céramique. Par ses prouesses techniques, elle a réussi à se démarquer. La femme, la sensualité, le symbole, le rêve et l’amour constituent des éléments centraux de son art. Infuencé par ses parents, Laurent Bonet, exploite la matière et les matériaux tout comme son père et s’inspire de sa mère pour le symbolisme et la mise en scène de l’onirisme. Il travaille avec différentes matières et crée des meubles non conventionnels.

« Artistiquement, c’est clair qu’il y a l’influence de l’un et de l’autre», témoigne le commissaire de l’exposition. L’objectif à travers « Ellipses» est de faire vivre une expérience au public, de l’amener ailleurs et sortir de l’ordinaire. Chacun peut s’approprier les œuvres à sa façon avec son niveau de connaissances et d’intérêt», termine le commissaire.

Il sera possible de visiter l’exposition le 21 mai en compagnie du commissaire Robert Bernier et de découvrir les œuvres réalisées par Jordi Bonet pour l’église du Précieux-Sang de Repentigny.

Tarif: membre 15$, non-membre 20$. Inscription requise. Places limitées. Info: 450 470-3010

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média