Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 octobre 2019

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

C’est la fin d’une époque

Electrolux n’est plus

Electrolux

©Photo gracieuseté Chantal Provost

Electrolux n’est plus; une page d’histoire se tourne à L’Assomption.

Pour les nombreux employés et la population de L’Assomption, c’est tout un pan de l’histoire de cette municipalité qui est tombé, le 12 septembre à 13h18, quand les derniers vestiges de l’usine ont été démembrés.

L’usine fondée en 1946 a survécu à plusieurs crises avant d’être définitivement fermée en 2014. Ce sont 1300 employés qui ont perdu leurs emplois dans un secteur très spécialisée.

 

Depuis, les élus (provincial et municipal) travaillent sur un plan de relance de l’économie de Lanaudière sans relâche afin de trouver des solutions de remplacement pour ces emplois perdus.

 

Chantal Provost travaillait à l’usine de L’Assomption en 1980 elle se rappelle certains souvenirs: «Le 12 septembre, je pouvais voir le sigle de ROY THERMO 1946, sigle original de l’usine qui, dans mes souvenirs, a pris plusieurs noms durant son existence, soit ROY GIBSON, HUPP Canada, W.C.I. et enfin Electrolux. Ce sigle qui se cachait derrière un recouvrement extérieur revoyait le jour pour la première fois depuis plusieurs années. Toujours ancré fièrement à son bâtiment, quelques anciens travailleurs qui étaient venus pour rendre hommage une dernière fois à leur usine l’admiraient et se souvenaient d’une époque. L’un disait que cela serait bien que l’on sauve cette pierre pour que tous se souviennent qu’il y a eu jadis une usine qui a fait vivre tant de monde. Un moment touchant pour tous.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média