Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

16 mars 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La force entrepreneuriale et l’ambition de Patricia Dupuy

Femme d'affaires et entrepreneure dans Lanaudière

Patricia Dupuy

©Photo gracieuseté – DDMG Communications - Hebdo Rive Nord

À ce jour, l’entrepreneure et propriétaire, Patricia Dupuy possède sept succursales Tim Hortons implantées dans Lanaudière.

Entrepreneure et propriétaire de sept restaurants Tim Hortons dans Lanaudière, Patricia Dupuy entretient jour après jour le feu sacré pour sa profession. Chaque fois qu’elle met les pieds dans ses franchises, elle se sent privilégiée d’avoir parcouru tout ce chemin. Aujourd’hui, elle souhaite poursuivre son ascension et désire jouer le rôle de mentore auprès de la jeunesse qu’elle côtoie.

Après avoir étudié en administration au cégep, Patricia Dupuy avait en tête d’aller à l’université afin de poursuivre ses études. Puis, en 1999, son père est appelé à ouvrir un premier restaurant Tim Hortons à L’Assomption. Ses parents lui proposent alors de prendre part au projet avec sa soeur.

Les deux filles mettent donc de côté leurs plans et acceptent de se joindre à eux. En travaillant tous ensemble, les membres de la famille se rapprochent et partagent leur passion. Peu de temps après, le père de Patricia Dupuy fait l’acquisition de deux autres restaurants situés à Repentigny. Les deux soeurs gèrent chacune des succursales à Repentigny.

Sur une lancée

C’est officiellement en 2003 que Mme Dupuy devient franchisée d’un nouveau restaurant Tim Hortons sur la rue Valmont, toujours à Repentigny.

« J’avais déjà travaillé dans la restauration rapide et j’aimais ça. », exprime-t-elle. L’année 2003 en fut une d’exception pour la gestionnaire qui fait la rencontre de son conjoint avec lequel elle partage sa vie aujourd’hui.

En 2005, on lui propose un autre restaurant, encore à Repentigny, lié à ESSO. Elle se marie cette même année. Pendant quelques années, le couple travaille ensemble avant que le conjoint de Mme Dupuy ne lance sa propre entreprise.

Dix ans plus tard, Patricia ouvre un restaurant à L’Épiphanie et en 2018 c’est à Saint-Roch-de-l’Achigan qu’elle fait l’annonce de l’implantation d’un Tim Hortons. Maintenant, Patricia Dupuy détient et exploite sept restaurants Tim Hortons dans Lanaudière. Sa soeur est demeurée aussi impliquée pour la chaîne.

Support solide 

Mme Dupuy attribue sa réussite grâce à la confiance que ses parents lui ont octroyée. « Ils ont bâti une grande confiance en moi et jamais ils ne m’ont dit tu ne peux faire ça…Je n’ai jamais eu de barrières, parce que je suis une femme. J’ai toujours été très encouragé.», explique-t-elle.

Ses parents sont maintenant à la retraite. Être en affaires avec ces derniers lui aura aussi permis de solidifier ses liens familiaux. Son conjoint a aussi toujours été présent pour croire en elle.

Également, ce soutien provient aussi de son mari qui a toujours été présent pour croire en elle. La gestionnaire confie que la nouvelle génération de femmes a aussi cette confiance. Travaillant au quotidien avec de jeunes femmes, elle observe leur force.

Patricia Dupuy

©Photo gracieuseté – DDMG Communications - Hebdo Rive Nord

Patricia Dupuy est une ambassadrice des Camps de la Fondation Tim Hortons et s’implique dans sa communauté, puis s’engage lors de la campagne annuelle du Biscuit Sourire.

Impliquée dans la communauté 

Au-delà de la passion, la femme d’affaires veut offrir un service hors pair et répandre le bonheur auprès de sa clientèle. Ce qui demeure un défi à son avis est la gestion des ressources humaines, des émotions et des sentiments.

Malgré certains enjeux, la principale intéressée est fière de travailler pour la chaîne Tim Hortons qui veille à innover, modifier les menus et l’attention portée à la clientèle.

« On est vraiment dans la communauté. On les connaît et ils reviennent tout le temps. C’est vraiment le fun. », détaille-t-elle.

Au-delà de la passion, la femme d’affaires souhaite offrir un service hors pair et répandre le bonheur auprès de sa clientèle. Passionnée par son boulot, l’entrepreneure a à coeur de faire une différence dans sa communauté. Grâce aux Camps de la Fondation Tim Hortons et à la campagne annuelle du Biscuit Sourire, elle voit les impacts concrets autour d’elle. La chaîne s’investit aussi auprès des banques alimentaires.

Patricia Dupuy consacre de son temps à la jeunesse et partage son expérience de vie. Elle est à l’écoute des jeunes, les conseille et les pousse à réaliser leurs rêves.

« Je n’ai pas d’enfants. Je m’investis dans la jeunesse, parce que tout ce que je leur dis c’est que je veux qu’ils soient meilleurs que moi. Je vais tout donner ce que moi je sais et fais s’en ce que tu veux. », indique-t-elle.

Les clés de la réussite 

Pour atteindre des objectifs et voit plus grand, Mme Dupuy estime que la communication est l’un des éléments essentiels. L’honnêteté, la rigueur et la constance font aussi partie de son discours. C’est d’ailleurs le message qu’elle lance aux jeunes qui veulent devenir entrepreneurs.

« C’est ça aussi mon rôle, c’est de les ramener […] C’est de commencer par la base. », aborde-t-elle.

« À court et moyen terme, si je parle dans une optique de trois à cinq années, ce qui est bien important pour moi, c’est de continuer à performer. En ce moment, nos performances sont bonnes. », appuie-t-elle.

La gestionnaire désire pour l’avenir faire l’acquisition de trois autres succursales Tim Hortons pour un total de dix.

Deux fois plus de travail

Avec la pandémie, la franchisée n’a pas eu le temps de prendre encore une pause. Au contraire, cette période l’a amenée à investir encore plus d’effort, particulièrement avec les normes sanitaires à respecter.

Mme Dupuy doit s’assurer que tout soit conforme et que son équipe soit en santé. Il y a eu d’ailleurs quelques employés qui ont contracté la COVID-19 au cours des derniers mois. C’est toute une gestion qui s’ajoute.

L’une des plus grandes contraintes rencontrées est le manque de personnel. Ce phénomène s’est accentué au cours des dernières années. Elle associe le manque de travailleurs à l’augmentation des commerces.

Également, le couvre-feu s’est avéré un impact pour ses restaurants. Une partie de la clientèle fréquente les restaurants assez tôt et part travailler par la suite.  

Moments inoubliables

Au cours des dernières années, la franchisée et son équipe ont remporté cinq fois le grand prix Toujours frais. L’une année, elle se remémore avoir gagné les deux catégories du concours.

« C’était tellement puissant comme émotion. J’en ai la chair de poule lorsque j’y pense encore. Ça l’a été une année de travail acharnée. », confesse-t-elle.

En remportant de tels honneurs, Mme Dupuy a envie encore plus de se pousser, de travailler et de sortir de sa zone de confort. Comme entrepreneure, elle se remet parfois en question et la pandémie l’a confrontée à des interrogations.

« J’ai beaucoup appris de cette crise-là. J’en ressors plus forte. », termine-t-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média