Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

24 août 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

La dose de rappel maintenant accessible aux 18 ans et plus

« Le virus circule toujours, même si la courbe d’infection descend »

Dr Luc Boileau

©Photo Capture d'écran - Hebdo Rive Nord

Luc Boileau, directeur national de la Santé publique.

Avec l’approche de la rentrée scolaire pour les élèves du primaire et du secondaire, le docteur Luc Boileau a tenu à présenter quelques recommandations pour mieux protéger les enfants du virus. Lors du point de presse du 24 août, le directeur national de la santé publique a également annoncé un changement au niveau du calendrier vaccinal.

Puisque les contacts entre les enfants et les professeurs seront plus nombreux et que tous passeront beaucoup de temps à l’intérieur des établissements scolaires, la santé publique annonce qu’il y a un risque d’augmentation du nombre de cas qui pourrait s’en suivre. « Le virus circule toujours, même si la courbe d’infection descend », souligne M. Boileau avant de confier que puisque plusieurs personnes ont contracté la Covid-19 au cours de l’été, le niveau d’infection pourrait être moins important à la rentrée.

Le directeur national réitère cependant que pour diminuer le risque de complications du virus, il demeure important de se faire vacciner. Ainsi, les personnes de 18 ans et plus qui n’ont pas reçu de dose de rappel depuis au moins cinq mois et qui n’ont pas eu la Covid-19 dernièrement pourront dès aujourd’hui prendre leur rendez-vous.

Se préparer pour la rentrée

Luc Boileau rappelle que les vaccins pour les tout-petits sont toujours disponibles. De plus, le Comité sur l’immunisation du Québec est sur le point de conclure une recommandation pour offrir une dose de rappel pour les jeunes de 5 à 11 ans plus vulnérables tout en la rendant disponible à l'ensemble du groupe d'âge. Luc Boileau souhaite rassurer les parents en mentionnant « que recevoir le vaccin va apporter une protection encore meilleure contre le virus ». Deux boites de tests seront également données par enfant et, dans le doute, les échantillons pourront même être pris à l’école si le parent donne son accord.

Si un enfant présente des symptômes, et ce, quels qu’ils soient, les parents doivent en avertir l’école et garder leur progéniture à la maison pendant cinq jours. Ensuite, l’enfant pourra retourner à l’école, mais devra porter un masque pendant le même nombre de jours. Même lorsque le test affichera négatif, les parents doivent continuer de porter attention à l’apparition de symptômes, mais, si aucun changement n’est remarqué le lendemain, l’enfant pourra recommencer ses activités normalement.

Pour ce qui est des mesures sanitaires, la santé publique ne compte pas imposer de nouveau le masque dans les établissements scolaires. Elle n’impose pas non plus la désinfection des lieux, mais recommande tout de même de le faire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média