Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

03 octobre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une cellule d’action pour contrer le manque de chauffeurs chez exo

Pénurie de main-d’œuvre

1522exo

©archives - Stéphane Fortier - Hebdo Rive Nord

La cellule d’action se réunissait une première fois le 27 septembre.

Dans le but de limiter les effets négatifs du manque d’effectifs chez les chauffeurs d’autobus de ses transporteurs, exo annonçait récemment la mise en place d’une cellule d’action afin de trouver des solutions concrètes et durables à la pénurie de main-d’œuvre dans le transport collectif. Une première rencontre s’est déroulée le 27 septembre dernier.

La cellule d’action réunit les maires et mairesses de six municipalités, les dirigeants de trois fournisseurs de services par autobus et par taxi d’exo, un centre de formation en transport routier ainsi que des représentants de la Fédération des chambres  de commerce du Québec, de Trajectoire Québec et du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

En mettant en commun les forces et les idées de chacun de ces acteurs, exo vise la préparation d’un plan d’action concret et applicable qui pourra être présenté au ministre des Transports dès sa nomination.

Solutions durables

Les pistes d’action qui seront abordées concernent la productivité et l’efficience, le recrutement et la rétention du personnel ainsi que la formation et l’immigration. La pénurie de main-d’œuvre affecte tous les secteurs de l’économie, et le transport collectif ne fait pas exception. Cette situation, qui sévit dans certains secteurs, constitue un défi pour les transporteurs privés dont dépend exo pour offrir un service fiable et de qualité à l’ensemble de ses clients.

Publicité

Défiler pour continuer

« Nous croyons que, collectivement, nous pourrons trouver des solutions pérennes pour continuer à transporter nos clients efficacement. Chacun des acteurs interpellés possède une partie de la solution. C’est ensemble que nous avons le plus de pouvoir sur cet enjeu », a déclaré le directeur général chez exo, Sylvain Yelle.

Mesures temporaires

Avant la création de la cellule, exo était déjà en action dans le but de réduire au minimum les effets négatifs du manque d’effectifs sur sa clientèle. Un système d’alerte a notamment été développé dans l’application Chrono afin d’informer les clients des départs susceptibles d’être annulés le lendemain. Exo a aussi priorisé certains horaires de services durant les heures de pointe et a ajusté les horaires dans les secteurs problématiques.

Enfin, l’organisation a mis en place une vaste campagne de recrutement pour soutenir ses partenaires transporteurs, en plus d’interpeller le gouvernement sur l’enjeu de pénurie de chauffeurs, pour que soient mises en place des mesures structurantes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média