Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 novembre 2022

Communiqué Hebdo Rive Nord - equiperedaction@lexismedia.ca

Une mise à jour économique qui ne passera pas à l’histoire

Bloc Québécois

Monique Pauzé

©Photo-archives

« Actuellement, six travailleurs sur 10 qui perdent leur emploi n’ont pas droit à l’assurance-emploi». Monique Pauzé

Monique Pauzé déplore une mise à jour économique qui mentionne 115 fois le problème de l’inflation sans offrir de soutien supplémentaire aux personnes vulnérables ou de nouvelle piste de solution, alors qu’une récession est redoutée dès 2023.

« Un Québécois inquiet de la hausse du coût de la vie ne trouvera que très peu de réconfort à la lecture de cette mise à jour économique. Il devra s’y contenter essentiellement de la suite de la mise en œuvre du budget du printemps dernier. Le Bloc Québécois avait demandé au gouvernement de se recentrer sur ses responsabilités fondamentales envers les personnes vulnérables : hausser les transferts en santé, soutenir adéquatement les 65 ans et plus et réformer en toute urgence l’assurance-emploi, meilleur stabilisateur en période économique difficile. Il a rejeté ces propositions. Nous ne pouvons donc que dénoncer une occasion manquée d’aider les Québécois à faire face aux moments difficiles qu’ils vivent déjà ou qu’ils redoutent pour les mois à venir », a souligné Mme Pauzé.

Alors que de plus en plus d’analystes redoutent la possibilité d’une récession dès 2023, le gouvernement canadien semble reculer sur la réforme globale de l’assurance-emploi qu’il a promise pour l’été dernier. « Actuellement, six travailleurs sur 10 qui perdent leur emploi n’ont pas droit à l’assurance-emploi, même ceux qui y cotisent. L’assurance-emploi est pourtant le meilleur moyen de stabiliser l’économie en cas de récession. Or, les projections financières du gouvernement prouvent qu’il ne prévoit pas que plus de gens devraient y avoir accès, impliquant que si la réforme promise finit par aboutir, elle demeurera décevante et ne permettra pas de faire face à une hypothétique récession », a dénoncé la députée bloquiste de Repentigny.

« Le gouvernement met le doigt sur le problème de la hausse du coût de la vie et s’arrête à le nommer. Il annonce des jours à venir difficiles cet hiver, sans prévoir comment les traverser. Il fait lui-même des constats sévères sur l’état de la situation économique sans pourtant tenir compte de la moindre proposition de l’opposition pour s’y préparer. Il répète les mesures qu’il a prises par le passé, concrétise ce qu’il a déjà annoncé dans le budget d’avril dernier, mais rien n’indique qu’il sache où il s’en va. », a conclu Monique Pauzé. (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média