Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 janvier 2023

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

François Legault a de grandes ambitions pour 2023

Il s’engage à mieux protéger l’eau des Québécois

François Legault

©Photo Hebdo Rive Nord-Caroline Babin

Le premier ministre François Legault et le directeur du développement des affaires de l’Hebdo Rive Nord Benoit Delisle.

Comme le veut la tradition inculquée il y a quelques années, et qui a pris une pause forcée durant la pandémie, le premier ministre du Québec François Legault était de passage au journal Hebdo Rive Nord, le jeudi 22 décembre dernier, afin de faire le point sur les grands enjeux qui vont toucher la province et la circonscription de L’Assomption au cours des prochains mois.

Dans un premier temps, François Legault est revenu sur sa grande victoire du 3 octobre dernier. Il s’est dit fort heureux des résultats obtenus. « Je pense que l’on a fait un excellent travail dans tout le Québec, 90 députés ce n’est pas rien. Je n’ai pas eu la chance de rencontrer tous les ministres, mais je vais compléter le tout en janvier afin de leur fixer des priorités. Les résultats dans Lanaudière sont aussi très remarquables avec un balayage de toute la région. Je suis pas mal content », d’ajouter le premier ministre.

Un autre fait important à mentionner c’est la représentation au conseil des ministres qui est impressionnante pour la grande région de Lanaudière. « Avec Pascale Déry [députée de Repentigny] qui va chapeauter le ministère de l’Enseignement supérieur on va être bien équipé pour l’agrandissement du Cégep à L’Assomption et dans le dossier du CRUL [Centre régional universitaire de Lanaudière]. Je pense qu’elle va bien tirer son épingle du jeu. Avec Caroline Proulx [députée de Berthier, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière] et Pierre Fitzgibbon [député de Terrebonne, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie et ministre responsable du Développement économique], je pense que ça va bien fonctionner dans la région », de souligner le premier ministre.

Un passage à la COP15 remarqué

 Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa participation à la COP15 [15e conférence des Nations unies sur la biodiversité] à Montréal, en décembre dernier, afin de prendre des engagements qui visent à mieux protéger cet or bleu que représentent les réserves d'eau douce du Québec. Le gouvernement du Québec déposera, lors de la prochaine session parlementaire, un projet de loi sur la protection de l'eau, dans un contexte où les réserves d'eau douce deviendront de plus en plus rares au cours des prochaines années.

Le Québec dispose de dizaines de milliers de rivières et de plus de trois millions de plans d'eau. Il détient 3 % des réserves d'eau douce renouvelable de la planète. Le fleuve Saint-Laurent, une véritable richesse collective, draine à lui seul plus de 25 % des réserves mondiales d'eau. En 2021, le Québec a reçu moins de 3 millions de dollars en redevances pour des prélèvements d'eau qui totalisaient 811 milliards de litres.

Ainsi, le projet de loi proposé viserait d'abord à hausser les redevances sur l'eau afin que celle-ci soit payée à sa juste valeur. Il proposerait également la création d'un fonds bleu, financé notamment à partir de la hausse des redevances. Ce fonds, qui pourrait atteindre 150 millions de dollars par année, d'ici 2026, permettrait au gouvernement du Québec de financer des projets de protection et de mise en valeur des cours d'eau sur son territoire.

« Comme premier ministre, comme gouvernement, on a le devoir de préserver ce que nos prédécesseurs nous ont laissé. On a le devoir, à l'égard de celles et ceux qui vont venir après nous, de leur laisser une qualité de vie aussi bonne que la nôtre. Moralement, on ne peut pas laisser aux prochaines générations la responsabilité de corriger nos erreurs. », de souligner François Legault.

Pour ce qui est du projet d’agrandissement du Cégep à L’Assomption et le projet du CRUL le premier ministre avait ces points à ajouter : « Pour le projet d’agrandissement à L’Assomption je tiens à dire que nous ne faisons pas ça tout seul, on est en consultation avec le maire [Sébastien] Nadeau. Pour ce qui est des programmes, je suis ouvert afin de freiner la pénurie de main-d’œuvre. Pour ce qui est du CRUL, je répète ce que j’ai dit on ne veut pas investir dans le béton. Par contre, on est d’accord à dispenser des cours dans des secteurs où on retrouve de la pénurie de main-d’œuvre dans des locaux existants. L’idée c’est de dire qu’il y aura des cours partout dans Lanaudière », de conclure le premier ministre.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média