Sections

Un policier de Repentigny arrêté dans une enquête sur les Hells


Publié le 24 avril 2018

Carl Ranger aurait agi comme "courrier"

©(Photo Hebdo Rive Nord- archives )

Carl Ranger, un policier du Service de police de Repentigny a été arrêté ce matin dans le cadre du projet Objection, une vaste enquête sur un réseau de stupéfiants qui serait relié aux Hells Angels.

M. Ranger était déjà relevé de ses fonctions depuis un certain temps. «Dès que nous avons appris qu'il faisait l'objet d'une enquête, des mesures ont été prises en conséquence», indique Marlène Girard, directrice des communications à la Ville de Repentigny.

Elle ajoute que les autorités du Service de police de Repentigny ont collaboré à l'enquête, qui a été menée par la Sûreté du Québec. Plus précisément, c'est la Direction des normes professionnelles de la SQ qui a enquêté sur Carl Ranger, parallèlement au projet Objection.

Selon les informations divulguées en conférence de presse, Carl Ranger aurait agi comme «courrier» auprès du système de distribution dans ce réseau de stupéfiants.

Plusieurs perquisitions dans la région

Rappelons que le projet Objection a mené à quatre opérations dans les villes de Repentigny, L'Assomption, Charlemagne, Terrebonne et Mascouche notamment, les 20, 22 et 23 février, ainsi que le 24 janvier.

Cette vaste enquête a été pilotée par L’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) et les Escouades régionales mixtes. Les policiers ont arrêté plus de 60 individus dans plus d’une vingtaine de municipalités situées au Québec et au Nouveau-Brunswick. L’enquête a permis d’établir que les chapitres des Hells Angels de Trois-Rivières, South et Montréal se partageaient des territoires qui couvrent les régions de l’Outaouais et du Saguenay, en passant par Lanaudière.

L’ENRCO est composée de policiers de la Sûreté du Québec, de la Gendarmerie royale du Canada, du Service de police de la Ville de Montréal, du Service de police de la Ville de Québec, du Service de police de Laval ainsi que du Service de police de la Ville de Lévis. Elle a pour mandat de s’attaquer spécifiquement aux têtes dirigeantes du crime organisé, dont les membres en règle des Hells Angels.