Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 juillet 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un premier Musée de l'éducation ouvre ses portes à L'Assomption

Patrimoine scolaire et éducatif

Nouveau Musée de l'éducation

©Photo tirée de Facebook - Ville de L'Assomption - Hebdo Rive Nord

Le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau, la muséologue et chargée de projet, Marie-Ève Dion, ainsi que l’ambassadeur, Pierre Carle, ont procédé a l’inauguration du musée en compagnie de représentants de la communauté.

MUSÉE. Une nouveauté s’intègre au paysage de L’Assomption avec l’arrivée du tout nouveau Musée de l’éducation. L’idée s’est développée il y a un peu plus d’un an et on s’est arrêtée sur la Ville de L’Assomption pour voir à la conception du projet. Les Assomptionnistes et visiteurs auront l’opportunité de découvrir la toute première exposition gratuitement, « La classe d’hier à demain.»

La plus récente structure dans le centre-ville ne passe pas inaperçue. Créé par l’entreprise de L’Assomption, Stageline, l’Espace mobile accueillera l’exposition jusqu’au 29  septembre. On compte d’ailleurs proposer trois expositions temporaires d’ici les trois prochaines années jusqu’au moment de l’ouverture officielle prévue en 2022.

Comme l’a expliqué le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau, le projet de Musée de l’éducation a été pensé au sein de la Ville en raison de l’apport de Jean-Baptiste-Meilleur, un fondateur du Collège de l’Assomption et considéré à la fois comme un surintendant de l’Instruction publique.

« Le rêve à germé. On a contacté un paquet de gens qui avaient de l’influence et qui avaient la capacité de faire avancer ce dossier-là », précise-t-il.

Nouveau Musée de l'éducation à L'Assomption

©Photo gracieuseté - Ville de L'Assomption - Hebdo Rive Nord

Le maire de L’Assomption, Sébastien Nadeau est fier tout comme la muséologue et chargée de projet, Marie-Ève Dion et l’ambassadeur, Pierre Carle de voir un Musée de l’éducation se développer à L’Assomption.

Pour arriver à faire évoluer le grand projet, plusieurs acteurs de divers milieux se sont unis, tels que le Collège de l’Assomption, l’université McGill, l’UQÀM, les cégeps, les commissions scolaires des Samares et des Affluents et Archives Lanaudière.

De ce fait, l’entreprise Stageline a accepté pour les trois prochains mois que leur nouveau produit devienne l’endroit pour y accueillir la première exposition. L’Espace mobile servira aussi de bureau d’accueil touristique estival de L’Assomption. « On a un grand privilège. On a 200 000  personnes qui viennent nous voir à L’Assomption. C’est phénoménal », s’est exclamé Sébastien Nadeau.

Préservation du patrimoine

L’idée voit le jour au début des années 2000 à l’UQÀM grâce à professeure titulaire et chercheure aux départements de muséologie et l’éducation de l’UQÀM, Anik Meunier et directrice du Groupe de recherche en éducation muséale (GREM). L’idée est reprise plus tard par un ancien directeur du Collège de l’Assomption et maintenant ambassadeur du Musée de l’éducation, Pierre Carle.

La chargée de projet du Musée de l’éducation et muséologue, Marie-Ève Dion, détaille que la première exposition traitera de la place et du rôle de l’éducation. « Cette exposition nous permettra de réfléchir à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine éducatif, mais aussi à se pencher sur le rôle que l’éducation doit avoir au Québec dans notre société», affirme-t-elle.

« La classe d’hier à demain » propose une expérience de réalité virtuelle, immersive, éducative, en plus d’intégrer des récits, puis anecdotes de deux enseignants assomptionnistes, Éliane Dupont et Frans Van Dun. Il se sera possible comme enseignant et élève de laisser des souvenirs dans des pupitres sur place.

Ayant un partenariat avec le couvent-école du village historique de Val-Jalbert, les visiteurs auront l’opportunité d’essayer la réalité virtuelle en ce transport au Lac-Saint-Jean, tout en faisant un retour dans les années antérieures. L’ambassadeur du Musée de l’éducation, Pierre Carle présente l’exposition qui fait référence au modèle d’éducation au Québec. « C’est un projet d’ancien temps, mais également de futur », a partagé le principal intéressé.

Rôle

Le Musée de l’éducation aura une portée à plusieurs égards, spécifiquement pour sa mission de conservation, la mise en valeur et la diffusion de la diversité du patrimoine scolaire et éducatif québécois. Le Musée constituera un endroit offrant des échanges, des réflexions sur le sujet et l’évolution de l’éducation dans la société entre la population et la communauté scientifique. Ce lieu deviendra également un incontournable pour la région de Lanaudière.  

On annonce que la Ville de L’Assomption attribue un mandat au Centre d’expertise et d’accompagnement en innovation sociale du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption (CERESO). Ce dernier accompagnera et veillera au développement de projets collectifs ayant un impact positif sur la communauté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média