Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales 2022

Retour

16 septembre 2022

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Premières semaines de campagne sur le terrain à écouter les gens.

Élections 2022

Catherine Provost

©Photo-archives

Le Parti Québécois mettra en place des mécanismes pour mieux protéger les droits des aînés.

Lors des deux premières semaines de la campagne électorale, la candidate du Parti Québécois dans L’Assomption, Catherine Provost, est allée à la rencontre des citoyens des quatre villes de la circonscription. Les sujets qui reviennent le plus souvent : les aînés et leur qualité de vie qui a diminuée et les restrictions de la pandémie.

: La candidate leur a alors expliqué les quatre axes proposés par le Parti Québécois: vivre et vieillir chez soi, freiner leur appauvrissement, briser l’isolement et protéger leurs droits. Un investissement massif pour les soins à domicile triplera le nombre d’heures offertes et une allocation pouvoir d’achat pouvant aller jusqu’à 1 200$ en sont deux exemples. « 90% des aînés souhaitent demeurer chez eux et une légère perte d’autonomie ne doit pas les en empêcher. En triplant le nombre d’heures de soins offerts, nous comblerons alors le manque de service dont plusieurs aînés sont privés aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que les aînés sont frappés de plein fouet par l’inflation et l’augmentation du coût de la vie. Au Québec, environ 60% des aînés vivent avec un revenu de moins de 30 000$ et 20% d’entre eux n’atteignent pas le seuil de revenu viable.  », clame la candidate du Parti Québécois.

« Je suis surprise de voir le nombre de citoyens du comté qui sont insatisfaits du gouvernement de François Legault. Plusieurs m’ont soulevé le fait que la pandémie et ses restrictions ont été extrêmement difficiles à vivre, surtout pour les ainés », souligne Catherine Provost.

Le Parti Québécois mettra en place des mécanismes pour mieux protéger les droits des aînés. La pandémie a mis au grand jour les atrocités vécues dans des résidences. C’est pour ces raison qu'il déclenchera une commission d’enquête sur la gestion de la pandémie et créera un poste de directeur des aînés entièrement indépendant du réseau de la santé. (PC)

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média