Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 octobre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

L’Épiphanie adopte sa première politique culturelle

Journées de la culture 2022

Fresque L'Épiphanie

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le maire de L’Épiphanie, Steve Plante, posant devant la fresque historique en compagnie de M. Philibert.

C’est dans le cadre des Journées de la culture 2022 que la Ville de L’Épiphanie a officialisé l’adoption de sa première politique culturelle en présence de nombreux citoyens et de différentes personnalités artistiques de la communauté le 30 septembre dernier.

L’événement marquant un important pas en avant pour la vie culturelle et artistique de la municipalité s’est déroulé en deux temps afin de souligner deux grands projets qui s’inscrivent dans la foulée du développement de l’offre culturelle pour les citoyens de L’Épiphanie.

Ainsi, l’imposante fresque historique installée à la Place Philibert, centre névralgique de L’Épiphanie, à l’intersection des rues Notre-Dame et Leblanc, a été inaugurée. La création par la firme Sautozieux de cette œuvre rappelant la belle époque ferroviaire des années 1920 à L’Épiphanie marque le commencement de la revitalisation de cette intersection stratégique du noyau villageois. « C’est en 2018-2019 que l’idée a émergé afin de donner une vocation historique et culturelle à la Place Philibert. C’est ce soir que ce projet un peu fou au départ et hors du commun se réalise », a fièrement déclaré le maire de la Ville, Steve Plante.

Au fil du temps, d’autres fresques historiques se grefferont au paysage sur le mur Lebeau, perpendiculaire à la fresque actuelle. Du mobilier de parc et de l’éclairage seront aussi ajoutés afin d’encourager la fréquentation des lieux et d’en améliorer la convivialité. La Place Philibert, nommée en l’honneur d’une famille phare de L’Épiphanie, agira également comme point de départ d’un parcours historique piétonnier nommé « Le Trotteur ». Ce circuit comprendra douze stations situées dans le centre-ville. Les visiteurs pourront en apprendre plus sur chacun des lieux historiques à l’aide de panneaux d’interprétation. La carte du parcours sera installée à la Place Philibert.   

Fresque Place Philibert

©Photo Marie-Christine Gaudreau

La fresque historique rappelant l'époque ferroviaire a été conçue par Sautozieux Créations.

Place du Parvis

La soirée d’inauguration s’est par la suite déplacée quelques pas plus loin, à l’église, où les détails de la politique culturelle ont été dévoilés. Ce fut notamment l’occasion de faire l’annonce du nom retenu pour la future salle de spectacle de la Ville. C’est donc à la Place du Parvis, en écho au seul vestige restant de la vieille église partie en fumée en 1991, que la communauté pourra profiter d’une offre culturelle et artistique bonifiée.

« Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis 2013, où, pour la première fois, la possibilité de se doter d’une politique culturelle était réellement évoquée au bureau du service des loisirs et de la culture. La conseillère Manon Leblanc en faisait d’ailleurs une promotion sans équivoque et souhaitait déjà rassembler un maximum d’adeptes à sa cause », s’est remémoré le directeur du service des loisirs, Pierre Picard.

Malgré l’engouement grandissant pour le volet culturel au cœur de la communauté, il aura fallu plusieurs années avant que le projet n‘aboutisse. C’est à compter du printemps 2021 que le processus de préparation d’un projet culturel viable s’est accéléré avec la collaboration de Diffusion Hector Charland.

« Notre politique culturelle s’est fixé pour objectif de promouvoir, soutenir, développer le milieu ainsi que d’entretenir et de bonifier les installations culturelles. La mise en valeur des artistes, artisans, créateurs et travailleurs culturels est d’ailleurs le point central de cette politique », a expliqué le maire Plante. L’adoption de la politique se veut le point de départ permettant à l’administration municipale d’entreprendre la recherche de financement pour réaliser la transformation de l’espace en salle de spectacle à vocation multifonctionnelle. Les activités de culte seront préservées en ce lieu. Toutefois, l’utilisation de l’installation sera rentabilisée par la nouvelle offre culturelle que permettra sa nouvelle vocation.

Avec deux écoles primaires à distance de marche de la salle, Steve Plante aspire à imprégner les jeunes Épiphaniens de la culture au plus jeune âge en leur offrant des assises solides qui permettront ultimement à L’Épiphanie de s’élever sur le plan culturel.

Le dévoilement de l’identité visuelle de la future salle de spectacle est prévu au cours de l’année 2023.  

Politique culturelle

©Photo Marie-Christine Gaudreau

L’adoption de la politique culturelle guidera les futures décisions du conseil et permettra ultimement de transformer l’église en salle de spectacle multifonctionnelle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média