Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

17 novembre 2022

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une première année de mandat bien remplie pour Steve Mador

Saint-Sulpice

Steve Mador

©Photo archives Hebdo Rive Nord - Hebdo Rive Nord

Steve Mador, maire de Saint-Sulpice.

Depuis son arrivée en poste aux dernières élections municipales, le maire de Saint-Sulpice, Steve Mador, n’a ménagé aucun effort pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens. En ce sens, plusieurs grands projets sont en cours de réalisation, à commencer par la mise aux normes du service de sécurité incendie.

« Vous savez, nous avons travaillé fort pour notre service d’incendie depuis un an; autant pour notre équipement, nos véhicules, la formation et le recrutement de pompiers volontaires », a déclaré le maire lors de l’assemblée ordinaire du conseil municipal, le 7 novembre. Avec son camion-échelle qui sera livré dans les prochaines semaines, la municipalité de Saint-Sulpice est en bonne voie de régulariser une situation qui devenait problématique pour la sécurité des citoyens.

« Sous l’ancienne administration, il y avait un sous-financement du service. Notre plus vieux camion datait de 25 ans, nous avions peu de pompiers », explique M. Mador à l’Hebdo Rive Nord. Dès son élection, l’élu a eu la volonté de reprendre les choses en main dans ce dossier. « Nous avons doublé le budget alloué au service incendie. Nous avons fait l’acquisition de deux camions, dont l’autopompe que nous avons reçue récemment. Nous avons aussi procédé à plusieurs embauches pour faire passer notre équipe de 14 à 24 pompiers. »

Tous ces efforts placent désormais la municipalité en bonne posture pour répondre adéquatement aux appels d’urgence. En complément, la signature de l’entente intermunicipale pour la fourniture automatique de services pour la protection contre l’incendie avec la MRC de D’Autray a été autorisée lors de cette même séance.

Bâtiments désuets

Sur le plan des infrastructures, la municipalité de Saint-Sulpice travaille sur deux principaux projets, soit la caserne et l’hôtel de ville. Ces bâtiments devenus désuets devront éventuellement être remplacés. Ces deux projets de construction estimés à 8 M$ ne sont toutefois qu’en phase de préautorisation. Une collaboration a actuellement cours avec la députée provinciale Pascale Déry afin d’aller chercher le maximum de subvention pour leur réalisation.

D’importantes rénovations sont par ailleurs prévues pour le centre communautaire Léo-Chaussée. Les dossiers de la sécurisation de la promenade Saint-Laurent et de l’aménagement de trois passages piétonniers additionnels sur la route 138 suivent aussi leur cours.

En bref

Durant la séance du 7 novembre, le conseil municipal a entériné sa contribution au concours propulsé par la démarche en développement social du PACTE de la MRC de L’Assomption dans le cadre du lancement de la plateforme ensembletissesserres.com. La municipalité de Saint-Sulpice offrira 4 cartes-cadeaux de 100 $ Shell.

Le maire, Steve Mador, a également souligné le retour, après deux ans d’absence, de la soirée reconnaissance des bénévoles à laquelle une centaine de citoyens impliqués pour la communauté ont participé. Le budget de 9 000 $ alloué à cette activité a été entériné.

Une demande d’autorisation pour le dragage au quai municipal a par ailleurs été déposée au ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs. L’importante accumulation de sédiments au quai le rend inutilisable, ce qui pose un problème pour les nombreux propriétaires de chalet et agriculteurs qui fréquentent l’Île Ronde. L’accès à l’Île demeure néanmoins possible via la Marina Brousseau.

Enfin, M. Mador a annoncé la mise en place d’un projet-pilote concernant le stationnement dans les rues, normalement interdit en tout temps entre novembre et mars. « Nous avons eu beaucoup de demandes en ce sens et nous sommes sensibles à l’enjeu que cela représente pour plusieurs citoyens », a-t-il souligné. Ainsi, le stationnement sera possible dans la mesure où aucune opération d’entretien hivernal n’est prévue. « Nous demandons aux gens de collaborer et de s’inscrire au système d’alerte afin d’être informés des périodes d’interdiction. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média